S'abonner
Constructeurs

Difficile mois d'avril 2022 pour le marché automobile allemand

Publié le 4 mai 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Avec un repli de 21,5 % des immatriculations en avril 2022, le marché allemand a seulement totalisé 180 264 unités. Depuis le début de l'exercice, il recule de 9 %, à 806 218 unités. La production locale est aussi en berne.
Avec 16 527 immatriculations en avril 2022 (-19,1 %), BMW est la deuxième marque du marché allemand.
Avec 16 527 immatriculations en avril 2022 (-19,1 %), BMW est la deuxième marque du marché allemand.

Après une chute de 17,5 % en mars, le marché allemand enchaine un deuxième mois difficile avec un recul de 21,5 % en avril 2022. Selon les chiffres de l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA), seulement 180 264 immatriculations ont été comptabilisées. Les ventes automobiles des quatre premiers mois de l'année sont 32 % inférieurs à celles de la même période en 2019, avant la pandémie, précise la VDA.

 

Quant à la production, elle a reculé de 13 % à 257 600 unités pour atteindre 1,1 million depuis le début de l'année (-12 % sur un an), selon la fédération des constructeurs VDA. "La fin de la crise de production dans l'industrie automobile n'est pas en vue pour le moment", note Peter Fuß, du cabinet EY. "Les problèmes sont massifs et ne peuvent pas être maitrisés rapidement."

 

A lire aussi : Le marché allemand dans le dur en mars 2022

 

La pénurie de matières premières s'est renforcée avec la guerre en Ukraine, qui a également perturbé l'approvisionnement en pièces détachées produites en Ukraine et entrainé des interruptions de production chez les constructeurs européens. L'Ukraine est notamment le principal fournisseur européen des faisceaux de câblage, ces pièces décrites comme le "système nerveux" des voitures et produites généralement sur mesure pour chaque modèle.

 

En conséquence, la VDA a fortement abaissé le mois dernier sa prévision de production pour 2022, tablant sur 3,3 millions d'unités produites, une hausse de 7 % contre +13 % attendus précédemment. En mars déjà, la production domestique allemande s'était effondrée de 29 % sur un an, à 829 000 unités. "La situation actuelle, très difficile, va durer au moins tout l'été" et "le marché des voitures neuves reste en recul", résume Peter Fuß.

 

Dans ce contexte de marché, la marque Volkswagen reste en tête malgré des ventes en repli de 30,9 % sur le mois et 18,5 % depuis janvier. Une fois n'est pas coutume, BMW prend la deuxième place du marché allemand en avril avec 16 527 unités (-19,1 %), devant Mercedes qui plafonne à 16 471 unités (-25,1 %).

 

Les voitures électriques ont représenté 12 % du marché, une part en hausse malgré une baisse des volumes, et les hybrides 31 % tandis que 36 % des voitures vendues étaient des modèles à essence et 20 % des immatriculations des voitures diesel. (avec AFP)

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle