S'abonner
Constructeurs

Christophe Prévost, Peugeot : "Le prix du carburant favorise le passage à l'électrique"

Publié le 1 avril 2022

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
Malgré les difficultés de livraison, Peugeot tient la tête du marché. Selon Christophe Prévost, les carnets de commandes restent bien remplis et sont composés désormais pour 22% de véhicules électrifiés. Explications avec le directeur du commerce France de la marque.
Christophe Prévost, directeur du commerce France de Peugeot.
Christophe Prévost, directeur du commerce France de Peugeot.

Avec 121 879 immatriculations au cumul du premier trimestre 2022, la marque Peugeot fait la course en tête avec une part de marché de 16,8 % et devance de 2,4 points la marque Renault. Les volumes pâtissent, comme pour l'ensemble du marché, bien sûr de la pénurie de certains composants. Les semi-conducteurs restent en tête de liste des pièces électroniques qui manquent à l'appel.

 

"Nous n'avons toujours pas de visibilité et chaque mois, nous devons écrire un nouveau scénario et piloter au plus juste", remarque Christophe Prévost, directeur du commerce France de Peugeot. "C'est un travail de titan et les difficultés s'accumulent pour la production et donc la livraison de véhicules très équipés."

 

Un carnet de commande à 50 % en véhicules électrifiés

 

Alors que le niveau des commandes a subi un fléchissement au début de cette année, le mois de mars s'avère important en prises d'ordres et la marque avance un portefeuille supérieur de 50 % à celui de fin d'année 2021. "Pour résumer, nous enregistrons un mois de retard sur les livraisons à particulier", résume Christophe Prévost. Pour autant ce carnet de commandes évolue dans sa structure. Globalement il est garni de plus de véhicules à destination des particuliers et devient plus électrifié également. Le phénomène s'accélère. En 2020, Peugeot enregistrait 10 % de commandes en véhicules électrifiés, un pourcentage qui s'élevait à 20 % en 2021. Fin février 2022, la part atteignait 30 %. Et sur ce dernier mois, la part des électrifiés pèse 50 % du carnet.

 

"Les clients basculent plus facilement. La hausse du prix des carburants explique aussi en partie ce mouvement", observe le directeur du commerce France. Tout comme la limite du bonus actuel, valable jusqu'au 30 juin 2022 pour une livraison au plus tard à fin septembre. Une validité qui tombe bien puisque les commandes prises actuellement ne peuvent être livrées avant cette date. Cet engouement s'explique également par la mise en place d'essais spécifiques pour les clients particuliers "Mon essai unique Peugeot" qui ont bénéficié d'une plateforme dédiée. 3 000 rendez-vous ont été programmés avec des explications liées à l'usage d'une voiture électrique, l'optimisation des batteries et leur recharge.

 

Stabilité des commandes aux professionnels

 

Suite à la baisse des moyens commerciaux alloués aux clients professionnels fin 2021, Peugeot avance également un carnet de commandes "bien orienté" et presque équivalent à celui de l'année passée. "La plupart des entreprises rencontrent ce même phénomène de contraction de remises dans leur propre activité", avance Christophe Prévost. Mais comme globalement les véhicules à destination des professionnels sont moins équipés, et plus "simples", les délais de livraisons sont inférieurs à ceux des clients particuliers.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle