S'abonner
Constructeurs

Christophe Prévost, Peugeot : "Le marché n'atteindra sans doute pas 1,7 million de voitures neuves en 2021"

Publié le 2 novembre 2021

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Peugeot reste fortement pénalisé par la crise des semi-conducteurs. Deux mois de vente devraient manquer au cumul de l'année avec un marché qui, selon Christophe Prévost, directeur du commerce de la marque en France, ne devrait même pas atteindre 1,7 million de VP.
30 % des commandes de la 
nouvelle 308 concerne la motorisation PHEV.
30 % des commandes de la nouvelle 308 concerne la motorisation PHEV.

Si Peugeot se maintient en tête des immatriculations par marque sur ce mois d'octobre 2021 avec 21 538 voitures neuves, l'heure n'est pourtant pas aux réjouissances. la marque enregistre une baisse de ses mises à la route de 37,6 % par rapport à octobre 2020 et 36,2 % en comparaison avec octobre 2019.

Lire également : Les 10 points marquants du marché automobile en octobre 2021

En cause la crise des semi-conducteurs qui affecte toute la production automobile ou presque. "Nous générons des rendez-vous en concession et d'ailleurs nous avons enregistré des opérations portes ouvertes presque historiques, grâce notamment à l'arrivée de la nouvelle 308. Mais nous ne pouvons livrer que dans trois ou quatre mois", reconnaît Christophe Prévost, directeur du commerce France de Peugeot. De fait, le taux de commande sur stock, qui habituellement dans le réseau atteint les 60 %, ne dépasse pas les 15 % en ce moment.

 

Encore invisible dans les immatriculations, puisque 95 % proviennent des véhicules de démonstration pour le réseau, la nouvelle berline pèse déjà 15 % du flux de commandes de Peugeot, contre 10 à 11 % pour l'ancienne génération. "Mais surtout, l'hybride rechargeable pèse 30 % du mix énergétique", poursuit Christophe Prévost.

 

Circonstances industrielles très fluctuantes

 

De manière plus générale, la marque estime être pénalisée de deux mois de vente environ, à cause de la pénurie des semi-conducteurs. Un manque généralisé qui fait dire à Christophe Prévost que le marché français ne devrait pas même pas atteindre 1,7 million d'unités sur l'année 2021. "Les circonstances industrielles sont tellement fluctuantes que la visibilité sur la production se fait à la journée, à la semaine, mais il est très difficile de se projeter au-delà du mois", regrette le directeur du commerce France de Peugeot.

 

Un manque de visibilité qui a conduit Peugeot à annuler les protocoles d'accords signés entre la marque et ses clients professionnels qui pourtant devaient s'appliquer jusqu'à la fin de l'année. Résultats : les commandes passent sur les productions de 2022, tout comme les tarifs. "Nous avons appelé tous nos clients et envoyé un courrier pour officialiser. Nous n'avons pas le choix même s'il est vrai que les car policy des entreprises se décident maintenant. Actuellement nos responsables prennent contact avec tous les grands comptes pour trouver des solutions", soutient Christophe Prévost.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle