S'abonner
Services

Renault parie sur Exotec pour améliorer sa logistique après-vente

Publié le 7 juin 2024

Par Mohamed Aredjal
4 min de lecture
Renault révolutionne sa logistique pièces de rechange avec l’installation d’un magasin 100 % automatisé à Villeroy (89). Grâce à ce projet innovant conduit avec la société de robotique Exotec, le groupe vise une augmentation de 25 % du nombre de commandes et, plus globalement, une amélioration de sa performance à l’après-vente.
Exotec Renault Villeroy
Mis en chantier en avril 2023, le projet "ReVA" est opérationnel depuis mai et a été inauguré le 6 juin. ©Exotec

Une logistique pièces de rechange à la pointe, une productivité accrue et une satisfaction client optimisée : et Renault "ReVA" (pour Renault Villeroy Automatisation). Derrière ce nom de code, l’un des projets de modernisation logistique les plus ambitieux du groupe pour son activité aftermarket. Il a été mis en œuvre dans l’entrepôt de Villeroy, le plus grand (152 000 m²) détenu par Renault dans le monde.

 

Un process 100 % automatisé

 

Cette solution s’appuie sur la technologie d’Exotec, société lilloise de robotique industrielle. Elle se présente comme un système automatisé de stockage associé à 191 robots Skypod capables d’automatiser toutes les étapes du flux des pièces de rechange.

 

Tout commence avec l’injection de produits dans des bacs de 60 litres. Ces bacs sont ensuite transportés par les robots et placés dans les racks de stockage. Les automates vont également aider les opérateurs à préparer les commandes en transportant les produits stockés jusqu’aux 14 stations de "picking". Par la suite, les colis sont scellés et acheminés vers les quais d'expédition. Tout au long de ce processus, des contrôles pondéraux permettent d’éviter les erreurs.

 

Précisons que la technologie déployée par Exotec ne concerne que les pièces de rechange affichant un poids inférieur à 5 kg. Soit 20 000 références parmi les 110 000 que compte l’entrepôt de Villeroy. Mais ces produits représentent près de la moitié de l’activité du site logistique…

 

Une robotisation au service de la performance après-vente

 

Grâce à ce nouveau magasin automatisé, Renault entend, tout d’abord, gagner en productivité. "Nous avons divisé par six le délais de traitement des commandes, en passant de 2 heures à 20 minutes", souligne Thierry Koscielniak, directeur du site de Villeroy. Selon Xavier Lhors, directeur de la logistique après-vente de Renault Group, la plateforme logistique va pouvoir augmenter de 25 % le nombre de commandes servies.

 

Un véritable atout pour le groupe qui fait face à une augmentation de son activité à Villeroy, qui desssert l’Hexagone ainsi que les principaux pays limitrophes. L’outil logistique traite aujourd’hui jusqu'à 40 000 lignes de commande par jour. Au total, 100 camions quittent chaque jour les bâtiments icaunais pour livrer quelque 450 clients. "Le projet ReVA va nous permettre de répondre à une accélération de la demande dans un marché plus exigeant", confirme Thierry Koscielniak.

 

Cette meilleure productivité sera associée, selon Renault, à une optimisation de la satisfaction client en agissant sur deux points clés : l’anticipation et la synchronisation. Ce qui aidera le site de Villeroy à maximiser le remplissage des colis et des camions. En parallèle, les équipes logistiques espèrent réduire le taux d’erreur de 20 %. "Nous avons déjà des taux de réclamation acceptables, d’environ 20 pour 10 000", précise Thierry Koscielniak.

 

Un investissement majeur pour Renault

 

Dans une approche "good to men", la solution Exotec a été également imaginée pour améliorer les conditions de travail des collaborateurs. Les robots Skypod facilitent le travail des opérateurs en effectuant toutes les manutentions des engins à hauteur et en transportant les charges lourdes, sans risque de chute.

 

Last but not least, le choix d’Exotec permettra de réduire de 30 % la consommation en énergie du site, notamment grâce à la suppression des engins de manutention, remplacés par des robots moins énergivores.

 

A lire aussi : Pièces de rechange : Jean Rouyer déploie une plateforme logistique

 

Si les bénéfices de la technologie Exotec sont donc nombreux, elle n’en représente pas moins un investissement important pour Renault. Son montant n’a pas été dévoilé par le groupe, qui précise avoir privilégié un contrat locatif de 8 ans avec la société nordiste. "C’est une technologie adaptée à l’activité importante de notre site, que nous ne déploierons pas dans l’ensemble de nos outils logistiques", conclut Xavier Lhors.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle