S'abonner
Services

Le groupe Sofdi entre sur le terrain de la LCD en concession

Publié le 17 juin 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Fournisseur de produits et de services dans les réseaux de distribution, le groupe Sofdi lance une nouvelle marque consacrée à la location courte durée en point de vente. Sofdicar s'appuie sur un bagage technologique pour proposer un parcours 100 % digital.
L'application Sofdicar est disponible sur Apple et Android.
L'application Sofdicar est disponible sur Apple et Android.

Il y aura eu un avant et un après Covid. Constatant que son métier historique de fournisseur de produits et de services auprès des concessionnaires pouvait être menacé à long terme, le groupe Sofdi a pris le parti d'investir dans une offre digitale baptisée Sofdicar. Derrière cette appellation, l'entreprise familiale entre sur le marché de location courte durée.

 

Concrètement, il s'agit d'un environnement technologique qui permettra aux concessionnaires d'exploiter leur parc de véhicules à disposition au sein d'une activité de location. Au travers d'une application mobile dédiée, Sofdicar proposera aux utilisateurs un parcours 100 % digital pour réserver un véhicule, le déverrouiller et régler la facture.

 

Pour parvenir à ses fins, Sofdi s'est associée à MyMove, une filiale du groupe D'Ieteren spécialisée dans les solutions de mobilité. Un contrat signé en exclusivité pour le territoire français par la famille Amouroux. Par ailleurs, le groupe centenaire s'est tourné vers Continental pour s'approvisionner en boîtiers connectés à fixer sur la prise OBD des véhicules. En y intégrant la platine de la clef, celle-ci est alors dématérialisée.

 

2 500 véhicules en parc dans un an

 

Sofdicar va tenter de prendre appuie sur les 1 500 concessions sous contrat avec la maison mère pour constituer rapidement un maillage de points de retrait des véhicules. Pour mémoire, Sofdi rapporte collaborer avec près de 70 % des plus grands groupes de distribution français. "A ce jour, nous avons conclu des accords qui nous assurent un parc d'une centaine de véhicules au lancement et nous continuons de faire grossir ce volume", explique Prune Maury-Laribière, la responsable marketing du groupe et instigatrice du projet.

 

Durant le phase pilote, les concessionnaires obtiendront des avantages financiers pour finir de les convaincre. Ensuite, ils seront tenus d'engager au minimum 5 véhicules par site couvert. Le modèle économique consistant à payer une licence pour l'accès à la technologie et à verser un pourcentage sur le chiffre d'affaires généré (environ 20 %). Les boîtiers pourront au choix être achetés une centaine d'euros ou loués pour moins de 10 euros par mois et par unité.

 

L'ambition pour Sofdicar est de compter 2 500 véhicules sur tout le territoire en septembre 2023. Il s'agira aussi de convertir des consommateurs de sorte que le taux d'occupation des véhicules s'élève à un niveau compris entre 50 et 65 % en moyenne.

 

A la différence de Knave, concurrent direct sur ce créneau de la location courte durée en concession, Sofdicar ne porte pas le risque financier inhérent à l'exploitation du parc. De fait, la solution portée par le groupe de la famille Amouroux laissera aux concessionnaires le choix de la composition du stock.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle