S'abonner
Services

L’ACEA demande plus de place pour l’électrique

Publié le 21 juin 2022

Par Louis Choiset
2 min de lecture
L’ACEA a loué la proposition, de la Commission européenne, de révision de la directive sur la performance énergétique des bâtiments (DPEB). Cependant, l’association demande des projets plus "ambitieux" au niveau des installations relatives aux véhicules électriques.
L'ACEA pointe du doigt les manquements de la Commission européenne vis-à-vis de l'électrique dans sa directive sur la performance énergétique des bâtiments.
L'ACEA pointe du doigt les manquements de la Commission européenne vis-à-vis de l'électrique dans sa directive sur la performance énergétique des bâtiments.

En juin 2021, la Commission européenne se fixait le nouvel objectif d’atteindre les 55 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Une première étape dans la course jusqu’à la neutralité climatique prévue pour 2050. Dans le cadre de ce projet "Fit for 55", de nouvelles mesures pour le climat ont vu le jour. Notamment une directive sur la performance énergétique des bâtiments (DPEB) qui a récemment connu une révision de la part de la Commission européenne.

 

Face à cette nouvelle proposition de directive, l’association européenne des constructeurs d’automobiles (ACEA) s'est d'abord montrée satisfaite, avant de pointer du doigt certaines limites aux objectifs de décarbonisation du parc automobile. L'association appelle à des objectifs plus "ambitieux" en ce qui concerne les installations relatives aux véhicules électriques dans les différents types de bâtiments. L'ACEA relève un manque d'exigence concernant les bâtiments (résidentiels et non résidentiels) existants exempts de rénovations majeures et ceux en proie à ces dernières.

 

A lire aussi : Stellantis annonce son retrait de l’ACEA

 

Selon l'association, les utilisateurs de véhicules électriques logeant dans les bâtiments résidentiels existants doivent pouvoir installer les bornes de recharge sans être handicapés par certains obstacles administratifs comme le droit de branchement relatif à l'article 12.8. De plus, elle pointe du doigt la faible volonté d'équiper les places de stationnement en points de recharge.

 

L’ACEA demande des directives plus claires pour les trois types de bâtiments (existants, en cours de rénovation majeure, et de nouveaux bâtiments), afin d'augmenter leurs dispositions pour accueillir la prochaine vague de véhicules électriques.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle