S'abonner
Industrie

Tommaso Pardi, Gerpisa : "Reporter l'échéance de 2035 nous conduirait au chaos"

Publié le 15 mars 2024

Par Catherine Leroy
6 min de lecture
Industriels et politiques ne cachent plus leur désarroi face aux objectifs du Green Deal qui ne sont pas au rendez-vous. Tommaso Pardi, économiste et chercheur au CNRS, explique au Journal de l'Automobile l'impasse dans laquelle se trouve l'industrie automobile face à une Commission européenne de plus en plus embarrassée...
Tommaso Pardi et voiture électrique
Tommaso Pardi, économiste et chercheur au CNRS, estime que les objectifs du Green Deal de la Commission européenne ne sont pas atteints. Mais revenir sur l'interdiction de vente des voitures thermiques amènerait à une situation chaotique. ©Tommaso Pardi
Le Journal de l'Automobile : L'Union européenne peut-elle encore faire machine arrière sur l'interdiction de vente des véhicules thermiques en 2035 ? Tommaso Pardi : Tout va dépendre des résultats des prochaines élections européennes. Si une nouvelle majorité européenne se redessine avec, peut-être une alliance obligatoire entre le PPE et d’autres partis plus populistes, la donne peut changer. Ces votes seront très importants, tout comme l'élection américaine. Si Joe Biden n’est pas réélu, toute la stratégie d’électrification du pays [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle