S'abonner
Distribution

Philippe Dugardin : "Le terrain du VO demeure notre seul refuge"

Publié le 20 juin 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Le groupe Dugardin vient de donner une nouvelle impulsion à ses activités VO en lançant Monoccasion.fr. Une marque et une approche phygitale du commerce que Philippe Dugardin, le PDG nordiste, nous présente.
Philippe Dugardin, PDG du groupe éponyme, lors de la cérémonie des GPDA en novembre 2021 (© Mélanie Robin).
Philippe Dugardin, PDG du groupe éponyme, lors de la cérémonie des GPDA en novembre 2021 (© Mélanie Robin).

JA. De quelle manière le lancement de Monoccasion.fr s'inscrit-il sur la feuille stratégique de votre entreprise ?

P.D. Nous avions acquis le nom de domaine depuis plusieurs années, il était temps de le sortir du carton. Cette nouvelle marque témoigne de notre volonté de prendre en main le VO. En toute modestie, je ne considère pas que nous réinventons le système. D'ailleurs, les annonces du groupe BYmyCAR, il y a quelques jours, montrent aussi qu'il s'agit d'un mouvement plus global.

 

JA. Comment l'avez-vous pensé pour vos clients ?

P.D. Il s'agit dans un premier temps de réaliser des achats extérieurs pour les commercialiser sur un site internet et dans des points de vente physiques. Le parcours d'achat sera réalisable en ligne, en web-to-store ou de manière plus classique en poussant la porte du bâtiment. L'expérience nous a montré que chaque VO peut désormais trouver preneur partout en France, il faut donc s'organiser pour rayonner et savoir livrer sur tout le territoire, voire dans les pays frontaliers.

 

JA. Vous avez fait référence à BYmyCAR. Peut-on là aussi parler de label ?

P.D.Monoccasion.fr est davantage une marque qu'un label. Nous allons avoir une grande diversité de produits, dont des VO achetés chez des fournisseurs et d'autres qui peuvent être labellisés par nos marques.

 

A lire aussi : Le groupe Dugardin va distribuer Shelby

 

JA. L'approvisionnement est un enjeu…

P.D. En ce moment, le volume de reprise en concession est faible, en effet. Nous allons donc nous tourner vers des partenaires de confiance et activer de nouveaux leviers. A titre d'exemple, nous venons de signer un contrat avec Autobiz pour avoir accès aux flux de véhicules qu'ils estiment en ligne sur leur plateforme d'achat cash. Autre exemple : depuis le début de la crise sanitaire, nous comptons un spécialiste des achats extérieurs dans notre effectif.

 

JA. Quel est l'objectif de Monoccasion.fr ?

P.D. Il n'y a aucun objectif de volume de ventes à proprement parler à ce jour. Nous nous concentrons sur le déploiement. Monoccasion.fr va compter une implantation à proximité de chacun de nos pôles de distribution. Nous en avons à Dunkerque et Maubeuge, puis prochainement à Valenciennes (59). Cela va se faire au rythme des opportunités qui se présentent. Le fait est que la stratégie des constructeurs devient parfois difficilement lisible pour les concessionnaires. Le terrain du VO demeure notre seul refuge pour reprendre le pouvoir sur notre destin.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle