S'abonner
Distribution

Debard Automobiles prépare son arrivée à Perpignan et à l'étranger

Publié le 10 avril 2024

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
L'enseigne de voitures d'occasion récentes continue de mailler le pays. La prochaine inauguration pour Debard Automobiles aura lieu à Rivesaltes, près de Perpignan (66), dans quelques semaines. Puis, l'entreprise regardera hors des frontières.
Debard Automobiles Perpignan
Le site de Rivesaltes (66) sera le quinzième point de vente de Debard Automobiles en France. ©Debard Automobiles/LinkedIn

Le soleil se reflète déjà dans la grande vitrine. Il manque encore l'enseigne et des détails essentiels. Dans quelques semaines, le groupe Debard Automobiles ajoutera un quinzième point de vente de voitures d'occasion sur la carte de France. Il se trouve à Rivesaltes, près de Perpignan (66), et complétera le maillage dans cette partie sud de la France.

 

Depuis un an, l'entreprise ne ménage pas ses efforts. Tour à tour, elle a ouvert des sites à Valence (26), à Poitiers (86) et Limoges (87). "Nous menons des prospections pour créer trois autres affaires dans l'Ouest avant la fin de l'année, confie son président, Eric Debard. Dans quelques semaines, nos négociations devraient aussi aboutir à un premier investissement à l'étranger".

 

A lire aussi : Les enseignes VO poussent en 2024 mais ne percent pas le plafond de verre

 

En 2023, Debard Automobiles a écoulé 12 700 voitures sur le territoire national. Des véhicules d'occasion partis au prix moyen de 19 000 euros. Ce qui a contribué au chiffre d'affaires consolidé de 270 millions d'euros environ, rapporté par l'enseigne. "L'année a été très bien vécue. L'offre a été ajustée aux besoins exprimés par les clients et cela a porté ses fruits", apprécie Eric Debard.

 

Une stratégie qui se traduit par une nette diminution des voitures électriques au profit d'exemplaires thermiques et notamment diesel. "Les outils ont permis d'identifier les voitures les plus attractives, celles qui ont une rotation rapide. Le reste est laissé de côté", explique sans détour le président. Il en a résulté un délai d'entreposage moyen de 42 jours sur le parc de 3 000 unités.

 

Pas de franchise en vue

 

Dans trois mois, une autre inauguration aura lieu. Debard Automobiles ouvrira les portes d'un nouveau siège social. Situé à Albi (81), centre névralgique du réseau de l'enseigne, il permettra de concentrer les équipes. En raison de la croissance de l'entreprise, les départements comptabilité et marketing par exemple ont doublé les effectifs. Ce bâtiment aura l'espace nécessaire pour les accueillir.

 

Eric Debard privilégie les investissements en propre. La franchise n'est pas à l'ordre du jour, même pour ses futurs sites, très éloignés. A l'inverse, quand cela touche au reconditionnement, il s'en remet à des tiers. "Les besoins sont moindres puisque nous vendons du 0 km majoritairement et nous souhaitons faire travailler des artisans locaux", argue le président.

 

A lire aussi : Les acheteurs de voitures d'occasion font des efforts financiers

 

L'essor d'un schéma en "multicycle" pour ses voitures d'occasion l'amènera probablement à d'autres logiques bien plus tard. Debard Automobiles se dirige assez rapidement vers cet horizon. A ce jour, les propositions de financement sont retenues dans 40 % des dossiers d'achat. "Et les formules locatives gagnent du terrain", constate Eric Debard.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle