S'abonner
Constructeurs

Volvo va investir dans son outil de production

Publié le 8 février 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Volvo Cars, qui proposera seulement des véhicules électriques à l'horizon 2030, va logiquement adapter ses usines à cette future réalité. La marque va investir près d'un milliard d'euros dans son usine historique de Göteborg, en Suède.
L'usine de Torslanda, en Suède, est déjà neutre en carbone.
L'usine de Torslanda, en Suède, est déjà neutre en carbone.

D'ici 2030, toutes les Volvo mises sur le marché seront 100 % électriques. Pour réaliser cet objectif, la marque suédoise doit logiquement adapter ses moyens de production. Dans ce cadre, Volvo va réaliser un investissement de près d'un milliard d'euros dans l'usine de Torslanda, en Suède, "au cours des prochaines années, en préparation de la production de la nouvelle génération de voitures tout électriques", indique-t-elle dans un communiqué.

 

Cette usine est la plus ancienne (1964) et la plus importante de la marque basée à Göteborg, avec près de 6 500 employés et une production de 1 250 véhicules par jour. La marque compte trois autres usines en Europe avec celle de Gand en Belgique et deux autres produisant des composants en Suède, l'une des moteurs à Skövde et l'autre des pièces de carrosserie à Olofström.

 

A lire aussi : Northvolt et Volvo vont construire leur usine de batteries à Göteborg

 

Le réseau mondial de production de Volvo repose également sur une récente usine implantée depuis 2018 en Caroline de Sud au Etats-Unis mais aussi 4 sites en Chine, dont un dédié aux mécaniques. La marque s'appuie également sur de plus petites unités de production en Malaisie et en Inde. Tout ceci appellera également des investissements ou des changements dans le futur.

 

Cette décision d'investissement intervient après l'annonce d'un autre grand projet dans la stratégie d'électrification de Volvo, avec la construction avec le spécialiste suédois des batteries Northvolt d'une usine commune, également près de Göteborg. Cette dernière doit à terme employer 3 000 personnes, et s'ajoutera à un centre de recherche et développement dans le cadre d'un investissement d'environ 3 milliards d'euros. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle