S'abonner
Constructeurs

Volkswagen va ralentir sa production de nuit à Wolfsburg

Publié le 8 février 2022

Par Romain Baly
2 min de lecture
Faute de semi-conducteurs, Volkswagen est contraint de réduire la cadence au sein de son site historique de Wolfsburg. A partir de mi-avril 2022, la majeure partie de sa fabrication de nuit sera stoppée.
A compter de mi-avril, seule une ligne de montage sur les quatre que compte l'usine sera maintenue la nuit.
A compter de mi-avril, seule une ligne de montage sur les quatre que compte l'usine sera maintenue la nuit.

Comme tous ses concurrents, Volkswagen est touché par la crise mondiale des pénuries de semi-conducteurs. Faute de composants disponibles, le géant allemand compte supprimer, à partir de mi-avril 2022, presque toute la fabrication de nuit sur son site historique de Wolfsburg, ont annoncé vendredi ses syndicats.

 

Après les fêtes de Pâques, seule une ligne de montage sur les quatre que compte l'usine située dans l'ouest de l'Allemagne, berceau de VW, devrait continuer à travailler la nuit sur ce site du siège social. "Nous avons pris connaissance de ces projets de l'entreprise", a déclaré dans un communiqué la présidente du comité d'entreprise et membre du puissant syndicat IG Metall, Daniela Cavallo.

 

Une seule ligne maintenue sur les quatre

 

"Ce n'est pas la faute de nos collègues si les carnets de commande débordent, mais que nous n'arrivons pas à produire les quantités nécessaires en raison de la pénurie de semi-conducteurs", a-t-elle ajouté, précisant que pour son syndicat "la perte de salaire doit être compensée" pour les salariés concernés.

 

Dans la pratique, selon les plans de la direction pour ce qui est l'une des plus grandes usines automobiles du monde, tous les horaires de nuit des employés chargés de la production de la Golf seront prochainement supprimés. La dernière ligne nocturne qui restera en place concerne les productions des SUV Tiguan et Tarraco ainsi que de la Touran.

 

Les carnets de commandes sont pourtant bien remplis

 

Le secteur automobile allemand, poumon de l'économie nationale mais plombé par la rareté des semi-conducteurs, est en grande difficulté depuis plusieurs mois. Tout comme ses concurrents, Volkswagen a dû supprimer plusieurs emplois et a eu recours a davantage de chômage partiel l'an dernier en raison de ces pénuries, malgré une hausse des commandes.

 

Incontournables dans les objets du quotidien comme l'automobile ou les téléphones mobiles, les semi-conducteurs font l'objet de pénuries depuis près de trois ans. Leur production est devenue cruciale pour les États, dans un contexte de pénurie mondiale révélée par le Covid-19 et causant de fortes distorsions pour l'industrie. Les pays asiatiques dominent ce marché et l'Europe cherche les moyens de regagner en autonomie. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle