S'abonner
Constructeurs

Volkswagen teste la conduite autonome de niveau 4

Publié le 10 juillet 2023

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Dans son usine du Texas, Volkswagen va faire rouler dix ID.Buzz Cargo autonomes de niveau 4. Une expérience qui pourrait se prolonger avec des tests dans quatre villes de cet état américain, avant une commercialisation en 2026.
conduite autonome
Volkswagen avait déjà fait des tests de conduite autonome avec l'ID.Buzz en 2022 dans les rues de Munich en Allemagne. ©Volkswagen

Après Munich en 2022, l'ID.Buzz a encore été transformé en véhicule autonome de niveau 4. Cette fois-ci, l'expérimentation a lieu dans l'enceinte de l'usine VW d'Austin, au Texas.

 

"Volkswagen America lance son premier programme de tests pour des véhicules autonomes à Austin dès juillet 2023" et "anticipe un lancement commercial de ces véhicules autonomes dès 2026" dans l'État américain, dont la législation sur l'homologation de cette technologie est l'une des plus avancées, explique un communiqué du groupe.

 

Dix ID.Buzz Cargo seront équipés d'une "technologie de conduite autonome" de "niveau 4", un degré d'autonomie ne nécessitant pas d'intervention humaine sur certaines voies, comme les autoroutes.

 

Cette technologie a été mise au point grâce à un partenariat entre l'entreprise allemande et Mobileye, la filiale d'assistance à la conduite du groupe américain Intel. Après Austin, des tests pourraient être menés dans "quatre autres villes" américaines.

 

A lire aussi : Alliance entre Valeo et Didi Autonomous Driving dans les robots-taxis

 

Pour atteindre cet objectif, le groupe a remis à plat en mai sa stratégie logiciels, avec la refonte de la filiale Cariad, chargée de coder les logiciels des futurs modèles électriques et autonomes. Le groupe a également annoncé en mars vouloir consacrer jusqu'en 2027 deux tiers du total de ses investissements de 180 milliards d'euros à ces technologies, en hausse de 13 % par rapport à son précédent plan pluriannuel d'investissements.

 

Mercedes et Honda proposent déjà le niveau 3

 

Les principaux concurrents du groupe investissent eux aussi dans cette technologie. L'allemand Mercedes est parmi les plus avancés, et commercialise depuis l'an dernier en Allemagne des véhicules pouvant bénéficier d'une autonomie de niveau 3. Honda propose aussi un tel système sur sa Legend au Japon.

 

Le patron de Tesla a de son côté déclaré début juillet que l'entreprise était "très proche" de mettre au point sa première voiture électrique 100 % autonome, possiblement "plus tard cette année".

 

Mais le développement de ces technologies est semé d'embuches, entre problèmes de sécurité et coûts importants de développement. Volkswagen et Ford ont ainsi essuyé un revers fin 2022, contraints de renoncer à leur partenariat dans la start-up américaine Argo AI, spécialisée dans la conduite autonome, qui a cessé ses activités. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle