S'abonner
Constructeurs

Toyota reste le premier constructeur mondial en vente de véhicules

Publié le 26 avril 2022

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
Dans sa dernière étude, le cabinet d'analyses EY & Associés a dévoilé le classement des plus importants groupes automobiles. Si Volkswagen est le leader incontesté en termes de chiffre d'affaires, Toyota a commercialisé le plus de véhicules en 2021.
Toyota reste le premier constructeur mondial en termes de ventes de véhicules.
Toyota reste le premier constructeur mondial en termes de ventes de véhicules.

Les plus grands constructeurs automobiles mondiaux en 2021 ont été révélés par la dernière étude du cabinet d'analyses EY & Associés. En chiffre d'affaires, le premier acteur est le groupe Volkswagen qui a réalisé un chiffre d'affaires de 250 milliards d'euros suivi par Toyota (238 milliards d'euros). Sur la troisième marche du podium, loin derrière, Stellantis affiche 149 milliards d'euros.

 

Si l'on regarde ce classement par le prisme du nombre de véhicules vendus, c'est Toyota qui prend la main avec 10,49 millions d'unités (+10 %), suivi par Volkswagen (8,30 millions ; - 7 %) et General Motors (6,29 millions ; - 8 %).

 

En poursuivant jusqu'au Top 5, on trouve ensuite  Stellantis (5,92 millions d'unités ; + 4%) et, surprise, vu de notre angle européen, Honda (4,12 millions ; - 6 %). Avec 2,69 millions d'unités (- 4 %), Renault se positionne à la 11ème place et fait moins bien que Suzuki (2,76 millions ; + 13 %) est est talonné par BMW (2,52 ; + 8 %).

 

VW, champion en Europe

 

Sur le marché ouest-européen, le groupe Volkswagen poursuit sa domination avec 2,61 millions d'unités (- 3 %). Pour le groupe allemand, ce continent représente une part de marché de 32 %. Il est suivi par Stellantis (2,23 millions ; - 1%), mais sa dépendance aux marchés européens est plus forte. Avec 38 %, c'est d'ailleurs le constructeur mondial qui est le plus attaché à l'Europe malgré son implantation en Amérique du Nord avec Jeep et Dodge. Enfin, en troisième place, Renault a écoulé 0,96 million de voitures (- 10 %). Un résultat peu brillant, mais la dépendance vis à vis de l'Europe décroit, car elle est passée de 38 à 36 %.

 

Mais les constructeurs les plus rentables ne sont pas ceux cités précédemment. Se tenant dans un mouchoir de poche en terme de pourcentage par rapport à la marge EBIT, Tesla (12,1 %), BMW (12 %) et Mercedes-Benz (12 %) s'avèrent les grands gagnants de cette année 2021 chahutée.

 

Une bourse avide des marques électriques

 

Dans cette même étude, EY & Associés s'est focalisé sur la capitalisation boursière de ces entreprises. Certains acteurs, qui n'existaient pas encore ou de façon très anecdotique, il y a encore cinq ans, affichent des capitalisations à des années lumières de leurs volumes de ventes. C'est le cas de Tesla qui avec 868 milliards de dollars (au 16 mars 2022) pèse pas loin de quatre fois Toyota (231 milliards de dollars). Cette donnée est à mettre en rapport avec les 0,93 million de voitures écoulées par l'américain contre les 10,49 millions d'unités vendues par le groupe japonais.

 

En outre, les néo-entrants américains ou chinois comme, Lucid (39,05 milliards de dollars), Rivian (37,43 milliards de dollars) et Nio (30,94 milliards de dollars) ont des capitalisations boursières stratosphériques. Ces trois marques réunies, dont certaines n'ont commercialisé que quelques milliers d'exemplaires depuis leur création, représentent à elles seules quasiment la capitalisation boursière de Porsche, Kia, Volvo, Nissan, Suzuki et Renault réunis.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle