S'abonner
Constructeurs

Stellantis renoue avec la croissance en Chine

Publié le 28 janvier 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Les ventes du groupe Stellantis ont été multipliées par deux en 2021 en Chine, dépassant la barre des 100 000 unités. Un rebond qui fait suite à plusieurs années de fort déclin du temps de PSA.
Les ventes de Stellantis en Chine ont doublé en 2021.
Les ventes de Stellantis en Chine ont doublé en 2021.

Stellantis s'est félicité, le 28 janvier 2022, de l'amélioration de ses ventes en Chine, portées par la Jeep Wrangler, alors que le groupe se prépare à dévoiler son plan stratégique pour cet immense marché au "potentiel encore inexploité".

 

La coentreprise de Stellantis avec Dongfeng Peugeot Citroën Automobile (DCPA) a vu ses ventes bondir en 2021, avec "plus de 100 000 véhicules" vendus, "soit plus du double des ventes enregistrées" l'année précédente, explique le groupe dans un communiqué. "Grâce à ces performances, l'année 2021 a marqué un tournant pour DPCA", affirme Stellantis.

 

A lire aussi : Près de 800 000 ventes pour Citroën en 2021

 

Près de 9 300 des véhicules vendus sur 100 000 fonctionnent avec les nouvelles énergies (NEV), "permettant ainsi à DPCA de contribuer aux crédits NEV et CAFC (consommation moyenne de carburant par constructeur) de Stellantis pour la Chine". Le modèle Wrangler de Jeep a même enregistré des "ventes annuelles historiques", précise Stellantis.

 

Performance sur les pièces détachées

 

"Dès la création de Stellantis, nous avons analysé la situation en Chine avec nos partenaires et nous finalisons aujourd'hui nos plans pour ce marché stratégique, que nous considérons comme essentiel au vu de son potentiel encore inexploité", a déclaré Grégoire Olivier, directeur d'exploitation (COO) pour la Chine, cité dans le communiqué.

 

Stellantis a également fait part de "progrès importants" sur le marché de la distribution indépendante de pièces détachées, et fusionné trois entités dans lesquelles il avait investi depuis 2018 en un seul distributeur national, pour lequel sa participation se monte à 53,5 %. Cette nouvelle société est devenue le 4e plus grand distributeur de pièces détachées en chiffre d'affaires (176 millions d'euros en 2021) sur le marché de la distribution indépendante de pièces détachées en Chine, selon Stellantis.

 

A lire aussi : La recette de Peugeot pour se relancer en Chine

 

Stellantis avait annoncé le 27 janvier son intention de prendre une part majoritaire dans la coentreprise qu'il détient avec le chinois GAC (China Guangzhou Automobile), une opération décrite comme la "première étape clé vers la rationalisation des opérations en Chine, qui s'inscrit dans le cadre du plan stratégique de l'entreprise dont l'annonce est prévue le 1er mars". Ce plan doit présenter notamment les projets pour la Chine, premier marché mondial, où les marques de Stellantis ont enchaîné les échecs. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle