S'abonner
Constructeurs

Stellantis prépare un centre de reconditionnement VO chez Fiat Mirafiori

Publié le 20 septembre 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
L'usine historique de Fiat, Mirafiori, va ajouter une ligne à ses activités. Le groupe Stellantis vient en effet d'annoncer l'aménagement d'un centre de reconditionnement des voitures d'occasion. Une chaîne de production de boîtes de vitesses ouvrira également.  
mirafiori
Le centre de reconditionnement de Mirafiori rayonnera à l'échelle mondiale. (©Fiat-Stellantis)

La Re-Factory de Renault inspire Stellantis. Le constructeur a annoncé, mardi 20 septembre 2022, un plan d'aménagement de Mirafiori, l'usine turinoise historique de Fiat, pour bâtir, d'une part, un centre de reconditionnement des voitures d'occasion de grande ampleur et, d'autre part, une unité de production de boîtes de vitesses.

 

Dès 2023, ce qui constitue le plus grand complexe industriel de Stellantis dans le monde, accueillera donc "le principal hub d'économie circulaire de Stellantis", selon le groupe. Il concentrera ses premières activités sur le démantèlement des véhicules d'occasion, leur remise en état avant revente, et le reconditionnement des pièces, comme l'a fait par exemple Renault dans son usine historique de Flins (78).

 

A lire aussi : Renault Trucks crée un centre de recyclage pour poids lourds

 

Mais Stellantis ira plus loin en lui donnant une dimension mondiale, a encore fait savoir le groupe. Et pour cause, dans son plan stratégique "Dare Forward" présenté en mars dernier, le constructeur expliquait vouloir réaliser plus de deux milliards d'euros de chiffre d'affaires par an dans l'économie circulaire d'ici 2030.

 

"Les annonces d'aujourd'hui soulignent à la fois notre engagement envers l'Italie et notre capacité à prendre des décisions responsables afin d'anticiper les changements mondiaux à venir dans notre industrie", a déclaré Carlos Tavares, le directeur général de Stellantis, dans le communiqué.

 

La Fiat 500 reste sur place

 

En ce qui concerne la chaîne d'assemblage de boîtes de vitesses, elle alimentera, à compter du second semestre 2024, des voitures hybrides dans le cadre d'une coentreprise avec Punch Powertrain. Cette installation complétera la capacité existante de l'usine ex-PSA de Metz (57) pour approvisionner l'ensemble des usines du groupe en Europe.

 

L'usine Mirafiori produit pour l'heure la Fiat 500 électrique et le SUV Levante de Maserati, dans ses versions hybride et thermique. À l'avenir, elle se verra confier notamment la fabrication des berlines Maserati Ghibli et Quattroporte.

 

Dans le reste de l'Italie, rappelons que l'usine de Melfi (Sud), associée au site de Sochaux (25), doit se lancer bientôt dans la production de SUV électriques, tandis que la troisième usine de batteries du groupe doit être construite dans l'usine de moteurs de Termoli (Sud). (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle