S'abonner
Constructeurs

Stellantis et Samsung SDI valident leur projet aux Etats-Unis

Publié le 25 mai 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Le groupe automobile et le fabricant sud-coréen vont implanter une usine de batteries aux Etats-Unis. L'investissement se monte, dans un premier temps, à 2,5 milliards de dollars, pour une capacité de production de 23 gigawatt-heures.
Cette nouvelle usine de batteries, avec Samsung SDI, va alimenter les productions américaines de Stellantis.
Cette nouvelle usine de batteries, avec Samsung SDI, va alimenter les productions américaines de Stellantis.

Après une lettre d'intention en octobre 2021, Stellantis et Samsung SDI ont concrétisé leur projet en annonçant un investissement de 2,5 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) pour construire une usine de batteries à Kokomo, dans l'Indiana, dans le nord-est des Etats-Unis. Le 24 mars dernier, Stellantis annonçait un accord similaire avec LG pour implanter une usine de batteries au Canada, après un premier site aux Etats-Unis déjà.

 

"Il y a un peu moins d’un an, nous avons entrepris une stratégie d'électrification ambitieuse soutenue par l’implantation de cinq gigafactories en Europe et en Amérique du Nord", a indiqué Carlos Tavares, directeur général de Stellantis dans un communiqué. "L’annonce faite aujourd’hui renforce encore notre capacité de production de batteries à l’échelle mondiale et démontre l’engagement de Stellantis en faveur d’un avenir décarboné décrit dans le Plan Dare Forward 2030."

 

A lire aussi : Stellantis présente son plan stratégique pour 2030

 

Rappelons que Stellantis compte vendre 5 millions de véhicules électriques par an à l'horizon 2030. Le groupe vise pour cela une capacité de production de batteries de 400 GWh grâce à 5 usines dédiées et des contrats d'approvisionnement.

 

La construction de l'usine de Kokomo, qui devrait permettre de créer 1 400 emplois, doit démarrer dans le courant de l'année et le lancement de la production au premier trimestre 2025. Le site doit avoir une capacité de production annuelle initiale de 23 gigawatt-heures (GWh), avec l'ambition de la porter à 33 GWh les années suivantes. Les batteries sont destinées aux différents véhicules issus des usines d'assemblage de Stellantis en Amérique du Nord.

 

"La capacité totale pourrait encore augmenter afin de suivre la hausse attendue de la demande en véhicules électriques de Stellantis", a souligné le constructeur. Les deux groupes pourraient le cas échéant investir jusqu'à 3,1 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros).

 

A lire aussi : Stellantis porté par les Etats-Unis

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle