S'abonner
Constructeurs

Skoda va vendre les actifs du groupe Volkswagen en Russie

Publié le 17 mars 2023

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
A l'occasion de la présentation de ses résultats financiers pour l'exercice 2022, Skoda a indiqué qu'il était en passe de céder les actifs du groupe Volkswagen en Russie, dont il a la charge.
Klaus Zellmer, président de Skoda.
Klaus Zellmer, président de Skoda. ©Skoda

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les activités du groupe Volkswagen en Russie sont à l'arrêt. La production est suspendue dans les usines de Kalouga et Nijni Novgorod.

 

Responsable des activités et de la gestion financière en Russie, Skoda a fait savoir qu'il était sur le point de conclure un accord pour vendre ses actifs dans le pays. Il faut dire que le constructeur tchèque a indiqué qu'en 2022, "les effets extraordinaires de la situation en Russie ont eu un impact négatif de près de 700 millions d'euros sur nos chiffres financiers."

 

"Le groupe Volkswagen a analysé plusieurs scénarios pour l'avenir de nos activités en Russie", a déclaré à la presse Klaus Zellmer, président du conseil d'administration de Skoda. "L'option privilégiée est de vendre les actifs de Volkswagen Group Russia (...) à une tierce partie", a-t-il ajouté.

 

Rappelons, et ce n'est pas une liste exhaustive, que Renault, Mercedes-Benz, Mazda, Nissan ou encore Ford ont déjà cédé leurs actifs en Russie.

 

Des livraisons en baisse de 16,7 % en 2022

 

Par ailleurs, Skoda a dévoilé ses résultats financiers pour l'année 2022. "Dans le contexte de ce qui a probablement été l'environnement de marché le plus difficile de l'histoire de l'entreprise à ce jour, Skoda Auto a réalisé un résultat financier très solide et a prouvé une fois de plus son extrême résilience" a indiqué Klaus Zellmer.

 

Sans surprise, ses livraisons mondiales sont en baisse de 16,7 %, à 731 300 unités, mais le constructeur a réussi à faire grimper son chiffre d'affaires de 18,5 %, à plus de 21 milliards d'euros. Cependant, le résultat d'exploitation a souffert, passant de 1,083 milliard d'euros à 628 millions, soit une chute de 42 %. La marge du même nom passe ainsi de 6,1 % à 3 %.

 

Un chiffre qui naturellement ne satisfait pas l'état-major de la marque qui vise, à horizon 2025, un retour sur chiffre d'affaires de 8 %.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle