S'abonner
Constructeurs

Renault accélère l'ouverture de son capital à ses salariés

Publié le 16 novembre 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Les 110 000 salariés de Renault vont pouvoir acheter des actions du groupe à conditions préférentielles. L’objectif est d’atteindre 10 % d’actionnariat salarié au capital en 2030.
Le groupe Renault vise 10 % d'actionnariat salarié à son capital en 2030, contre environ 3,5 % aujourd'hui.

Renault a précisé, mercredi 16 novembre 2022, l'accélération de son plan d'actionnariat salarié, ouvert à 110 000 collaborateurs dans 29 pays, triplant la part de ses collaborateurs à son capital.

 

Le groupe vise une part de 10 % d'actionnariat salarié en 2030, contre environ 3,5 % aujourd'hui. Une partie des employés bénéficie de l'attribution "gratuite et immédiate" de six actions, a indiqué le groupe dans un communiqué.

 

Dans 21 pays, le groupe propose une offre d'achat avec une décote de 30 % sur le prix de référence et un abondement brut de 300 % sur les deux premières actions, soit 6 actions gratuites pour 2 achetées.

 

"Nous tenons à associer l'ensemble des collaborateurs à la performance de l'entreprise, à la croissance de ses fonds propres et à l'avenir de Renault Group", a indiqué le directeur général du groupe, Luca de Meo.

 

Le groupe au losange a annoncé début novembre qu'il comptait lancer ses voitures électriques en Bourse "au plus tôt" fin 2023 et partager ses activités dans les moteurs thermiques et hybrides avec le groupe chinois Geely.

 

A lire aussi : La révolution de Renault passe par la création de cinq entités indépendantes

 

"En faisant sa révolution et en se projetant dans l'avenir, Renault Group n'oublie pas ses racines : au contraire, elle prolonge la tradition de laboratoire social qui en a fait une entreprise unique, mais en mettant cette tradition au goût du jour", a poursuivi Luca de Meo.

 

Le versement volontaire du salarié, payable selon les modalités de son pays, ne peut dépasser 25 % de sa rémunération brute annuelle, a précisé Renault. Les actions doivent être détenues pendant au moins 5 ans par l'intermédiaire d'un fonds commun de placement d'entreprise (FCPE), ou dans certains pays directement sur un compte nominatif.

 

Fin 2020, 3,3 % du capital des entreprises du CAC 40 était détenu par des salariés, selon la fédération française des associations d'actionnaires salariés et anciens salariés. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle