S'abonner
Constructeurs

Premier trimestre 2024 difficile pour le groupe Volkswagen

Publié le 30 avril 2024

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Avec un bénéfice net de 3,71 milliards d'euros, en baisse de 21,6 %, le groupe Volkswagen a souffert au premier trimestre 2024. Le constructeur pointe des livraisons en retrait et une augmentation des coûts. Mais les objectifs annuels demeurent.
résultats du groupe Volkswagen premier trimestre 2024
Oliver Blume, président du groupe Volkswagen, à Pékin le 24 avril 2024. ©VolkswagenGroup

"Des volumes de ventes plus faibles", le choix des clients pour les modèles les moins rentables ainsi que "l'augmentation des coûts" sur un an ont affecté les résultats du premier trimestre 2024, a indiqué le groupe Volkswagen.

 

En chiffres, cela se traduit par un bénéfice net en repli de 21,6 %, à 3,71 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 75,46 milliards d'euros, en baisse de seulement 1 %.

 

La forte augmentation du chiffre d'affaires des services financiers "compense largement la baisse dans le secteur automobile", précise le groupe dans son communiqué.

 

 

Les ventes de véhicules ont baissé de 2 % par rapport au premier trimestre 2023. En outre, les modèles immatriculés ne sont pas les plus rentables.

 

Les livraisons de Porsche ont diminué de 4 %, celles d'Audi ont diminué de 4,5 %, tandis que celles de voitures des marques Volkswagen (+5,7 %), Skoda (+5,2 % et Seat/Cupra (+10,6 %), moins chères et moins rentables, ont augmenté.

 

A lire aussi : Volkswagen investit pour se relancer en Chine

 

Les résultats trimestriels de Porsche publiés le 26 avril 2024 avaient donné un avant-goût de cet affaiblissement, avec un bénéfice en chute de 34 %, à 926 millions d'euros.

 

La marge opérationnelle du groupe VW atteint ainsi 6,1 %, contre 7,5 % un an plus tôt.

 

Des commandes "encourageantes"

 

Le leader européen maintient néanmoins ses prévisions inchangées pour l'année 2024, s'attendant toujours à un chiffre d'affaires en hausse de 5 % et à une rentabilité entre 7 et 7,5 %.

 

 

Volkswagen pourra compter sur l'amélioration des prises de commandes, "encourageantes" ces derniers mois, qui devraient avoir un impact positif au deuxième trimestre, a expliqué Arno Antlitz, directeur financier du groupe.

 

"Les défis découleront notamment de la situation économique, de l'intensité croissante de la concurrence, de la volatilité des marchés des matières premières, de l'énergie et des changes, ainsi que des exigences plus strictes en matière d'émissions", selon le communiqué. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle