S'abonner
Constructeurs

Premier trimestre 2022 contrasté pour Volvo

Publié le 28 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Malgré des ventes en baisse de 20 % au premier trimestre 2022, Volvo a vu son chiffre d’affaires progresser de 11 %. Le suédois estime que le second semestre devrait être moins perturbé.
Sur les 148 000 véhicules vendus par Volvo au premier trimestre 2022, 8 % ont été des 100 % électriques.
Sur les 148 000 véhicules vendus par Volvo au premier trimestre 2022, 8 % ont été des 100 % électriques.

Dans la lignée d’un 4e trimestre 2021 fortement perturbé par les pénuries, le premier trimestre 2022 de Volvo n’a pas été simple. Sur fond de fortes turbulences allant des problèmes d'approvisionnement à la guerre en Ukraine en passant par le Covid, le chiffre d’affaires du suédois a augmenté de 11 % (à 15,6 milliards de couronnes) mais son résultat net a reculé. 

 

Il a atteint 3,9 milliards de couronnes (380 millions d'euros) au premier trimestre 2022 contre 5,7 milliards de couronnes un an plus tôt. Le résultat d'exploitation ressort cependant largement au-delà des attentes, à 6 milliards de couronnes. 

 

"La (...) guerre a aussi propulsé une inflation déjà forte à de nouveaux sommets et interrompu davantage des chaînes d'approvisionnement qui étaient déjà fragiles", a commenté le directeur général, Jim Rowan, dans un communiqué.

 

A lire aussi : Volvo frôle les 700 000 ventes en 2021

 

Volvo a vendu plus de 148 000 voitures au cours des trois premiers mois, soit 37 000 de moins, mais le groupe évoque un allègement lent et graduel de ses problèmes d’approvisionnement. Fin mars, il a cependant fait état d'une nouvelle pénurie passagère d’un type particulier de semi-conducteur qui a affecté sa production et continuera de le faire au deuxième trimestre.

 

"Volvo Cars considère qu'il s'agit d'un revers temporaire et s'attend à ce que les chaînes d'approvisionnement s'améliorent au second semestre", indique-t-il dans son rapport.

 

34 % de modèles électrifiés dans les ventes 

 

Les ventes ont nettement reculé sur tous les marchés principaux : -26 % en Europe, -21 % en Chine ou encore -16 % aux États-Unis. Mais, assure Volvo, les prises de commande restent stables. "L'entreprise table sur une croissance marginale des volumes de ventes pour l'ensemble de l'année 2022, par rapport à 2021, bien que l'incertitude soit forte", précise-t-elle.

 

Volvo Cars, qui ambitionne de sortir du moteur à combustion et veut être tout électrique d'ici 2030, a par ailleurs indiqué que la part des véhicules rechargeables dans ses ventes totales continuaient d’augmenter. Ils ont représenté 34 % des volumes vendus au premier trimestre, dont 8 % de tout électrique. (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle