S'abonner
Constructeurs

Mitsubishi Motors revoit ses objectifs à la hausse

Publié le 31 janvier 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Après un troisième trimestre meilleur qu'attendu, Mitsubishi Motors a relevé ses prévisions de résultat pour l'ensemble de son exercice 2021-2022. Le constructeur devrait écouler 921 000 véhicules, soit une hausse de 15 %.
Pour la troisième fois de l'année, Mitsubishi Motors a relevé ses prévisions de résultat.

Mitsubishi Motors, le troisième membre de l'Alliance, a une nouvelle fois relevé, lundi 31 janvier 2022, ses prévisions de bénéfice pour son exercice en cours 2021-2022, après un troisième trimestre (octobre-décembre) meilleur que prévu.

 

C'est la troisième fois que le groupe révise à la hausse ses objectifs 2021-2022, ses performances s'améliorant constamment trimestre après trimestre grâce à la reprise économique mondiale et la baisse du yen, qui gonfle artificiellement ses revenus libellés en devises étrangères.

 

Mitsubishi Motors escompte désormais un bénéfice net annuel de 50 milliards de yens (388 millions d'euros), soit 10 milliards de yens de plus que sa précédente prévision. Cela contraste avec la lourde perte de 312 milliards de yens que le groupe avait subie en 2020-2021 à cause de la pandémie.

 

A lire aussi : Les ambitions retrouvées de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

 

Sa perspective de bénéfice opérationnel annuel est passée de 60 à 70 milliards de yens, tandis que ses attentes en matière de chiffre d'affaires sont quasi inchangées (2 000 milliards de yens, soit 15,5 milliards d'euros au cours actuel). Cela représenterait un vif rebond de 37,4 % sur un an.

 

Le groupe a légèrement relevé son objectif de ventes en volume sur l'exercice en cours, malgré la pénurie de semi-conducteurs et d'autres difficultés de production dans l'industrie automobile liées au Covid-19. Il compte ainsi écouler 921 000 véhicules dans le monde sur la période, soit 18 000 unités de plus par rapport à sa précédente prévision et une hausse de 15 % sur un an.

 

A lire aussi : Patrick Gourvennec, Mitsubishi Motors France : "2022 sera l'année de la reconstruction"

 

Entre début octobre et fin décembre 2021, son bénéfice net s'est établi à 23 milliards de yens (près de 180 millions d'euros), contre une perte de 34,1 milliards de yens un an plus tôt. Son bénéfice opérationnel sur le trimestre écoulé a atteint 30,7 milliards de yens, et son chiffre d'affaires s'est envolé de 39 % sur un an, à 525,5 milliards de yens, soit un peu plus de quatre milliards d'euros. Ses ventes ont décliné au Japon mais ont accéléré partout ailleurs, notamment en Amérique du Nord et en Asie du Sud-Est, sa principale zone de chalandise. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle