S'abonner
Constructeurs

Le salon automobile de Bruxelles n’aura pas lieu en 2024

Publié le 29 mai 2023

Par Jean-Baptiste Kapela
2 min de lecture
La Febiac a annoncé, vendredi 26 mai 2023, l’annulation de l’édition 2024 du salon automobile de Bruxelles. Une décision étonnante à double titre. Avec 270 000 visiteurs, l'édition 2023 avait été un succès. Surtout, 30 % des ventes annuelles de véhicules en Belgique sont traditionnellement réalisées à cette occasion.
L'édition 2023 du salon automobile de Bruxelles avait accueilli 270 000 visiteurs. Marqué par l'absence de constructeurs comme Volkswagen, la Febiac annule l'édition 2024. ©Volkswagen

Les salons automobiles européens encore en zone de turbulences. En effet, la Fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile et du cycle (Febiac) a rendu son verdict à l’issue d’un conseil d’administration s’étant déroulé vendredi 26 mai 2023.

 

Ainsi, le salon automobile de Bruxelles n’aura pas lieu en janvier 2024. La Febiac précise dans son communiqué que "les conditions n’étaient pas réunies", ne permettant donc pas de "proposer aux visiteurs une expérience qualitative et représentative."

 

Pourtant, la 100e édition, du 14 au 22 janvier 2023, avait eu son succès et a permis de rassembler 270 000 visiteurs. La dernière édition du salon belge était parvenue à réunir presque tous les constructeurs, couvrant, selon les organisateurs, presque 95 % du marché.

 

De surcroît, le prix de la Voiture de l’Année 2023, traditionnellement attribué lors du salon de Genève (Suisse), s’est déplacé au Brussels Motor Show. Notons que l’édition 2022 du Mondial de l’Automobile de Paris avait réuni 400 000 visiteurs en dépit de l’absence de marques historiques.

 

Les raisons de l’annulation

 

Interviewé par nos confrères du journal belge Le Soir, la Febiac met en avant le faible intérêt des exposants pour l'évènement. Selon l’association, le salon risquait de ne pas offrir "une représentativité suffisante du marché". Selon Paris Match Belgique, le coup de grâce aurait été porté par le refus de participer au salon de D'Ieteren, l’entreprise important les marques du groupe Volkswagen.

 

A lire aussi : Le salon de Genève sera de retour en 2024

 

Un retrait qui aurait rendu incertaine la participation des groupes Renault et Stellantis. Karl Schuybroek, directeur de la communication de la marque au losange au Benelux, affiche sa déception au journal Le Soir, et précise que le salon automobile de Bruxelles leur permet de réaliser près d’un tiers des commandes, un taux identique pour l'ensemble des marques présentes lors de l'évènement. Quant à savoir si cette annulation sonne le glas du Salon automobile de Bruxelles, la Febiac affirme au journal Le Soir, "qu'il est trop tôt pour le dire."

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle