S'abonner
Constructeurs

Avec sa SU7, Xiaomi fait une irruption fracassante sur le marché des voitures électriques

Publié le 3 avril 2024

Par Nabil Bourassi
2 min de lecture
Le fabricant de smartphones a vendu la totalité de sa production annuelle en moins de 24 heures. Xiaomi, dont l'action a bondi, a réussi à s'imposer sur un marché pourtant déjà saturé et se mesure à Tesla.
La SU7 de Xiaomi est la première voiture électrique du fabricant de smartphone chinois. ©Xiaomi

Immense succès pour la SU7, la première voiture signée Xiaomi. En seulement 24 h, le groupe a vendu les 89 000 exemplaires prévus à la vente cette année. C'est une entrée fracassante pour le quatrième fabricant mondial de téléphones portables sur le marché automobile.

 

A lire aussi : Xiaomi présente sa première voiture électrique

 

L'usine lancée en 2021 près de Pékin a été achevée un an plus tard et sera exploitée par BAIC, le constructeur automobile étatique, également propriétaire de 10 % du capital de Mercedes-Benz. Xiaomi a investi près de dix milliards de dollars pour s'imposer dans l'univers de l'automobile et vise pas moins de 300 000 voitures par an dès 2025.

 

Xiaomi casse les prix de Tesla

 

Avec une SU7 au prix de moins de 30 000 dollars, Xiaomi assume sa volonté de casser le monopole de Tesla sur le créneau des voitures électriques ultraconnectées. Cette grande berline de près de 5 mètres de long disposera d'une batterie de 101 kWh, contre 60 kWh pour la Tesla Model 3. Mais Xiaomi veut faire la différence en créant un écosystème de connectivité entre appareils qui intègrerait, pour la première fois, une automobile.

 

Xiaomi est l'une des marques de smartphones les plus populaires en Chine, et son patron est réputé pour être ses keynotes à la "Steve Jobs". Les marchés n'ont pas été insensibles à ce succès. Le titre Xiaomi s'est envolé de 16 % après l'ouverture des commandes de la SU7. Pour les investisseurs, Xiaomi pourrait se distinguer sur un marché extrêmement encombré justement grâce à son approche technologique.

 

Le fabricant a cependant prévenu qu'il perdrait dès cette année près de 600 millions de dollars sur le lancement de la SU7, soit presque 10 000 dollars par voiture vendue.

Partager :

Sur le même sujet

Vos commentaires

  1. Ce sont des commandes fermes avec versement d’un acompte ou bien des intentions d’achat …. Pas tout à fait le même chose !
    Dans le premier cas … bravo ! Dans le deuxième cas que de la com pour faire bouger les cours en bourse …. Du deja vu !

Laisser un commentaire

cross-circle