S'abonner
Social

L'automobile emploie 12,6 millions d'Européens

Publié le 7 octobre 2021

Par Jean-Baptiste Kapela
3 min de lecture
L'ACEA a publié son rapport annuel sur l'automobile en Europe. En 2018, la filière employait 12,6 millions de personnes, tous secteurs confondus. Un total qui comprenait 2,6 millions d'emplois directs, dont presque un tiers basé en Allemagne.
L'Allemagne représente presque un tiers des emplois dans l'industrie automobile européenne.
L'Allemagne représente presque un tiers des emplois dans l'industrie automobile européenne.

12,6 millions d’emplois, c’est le poids de l’automobile en Europe d’après l’étude annuelle de l’ACEA (l’Association des constructeurs européens d’automobiles) publiée le mercredi 5 octobre 2021. Sur ce total, 3,5 millions de salariés seraient issus directement ou indirectement de la production dans le secteur. À noter que ces chiffres sont à prendre avec un certain recul car ces derniers ont été recensés en 2018. Depuis, la crise sanitaire couplée à la pénurie de semi-conducteurs ont probablement travesti la dynamique d’embauche, en croissance depuis 2014. Toutefois, ces chiffres témoignent de l’importance sociale du secteur en Europe.

 

Ainsi, en totalisant tous les secteurs de l’automobile (industrie directe et indirecte, services, transport et construction d'infrastructures), la filière concerne 6,6 % des emplois européens. En resserrant sur l’emploi affilié à la production auto, ces derniers pèsent 11,6 % de l’industrie européenne tous secteurs considérés. Dans ce pourcentage, 2,6 millions de personnes travaillent directement sur les chaînes d’assemblage, ce qui représente un poids de 8,6 % des emplois générés par des usines en Europe.

 

Un tiers des ouvriers européens dans l’automobile se trouve en Allemagne

 

Tous les pays ne sont pas égaux face au poids de l’embauche dans la production. En France par exemple, le secteur emploie 238 666 personnes dans l’industrie automobile, ce qui correspond à 7,7 % de la main d’œuvre totale en usine. Une masse salariale française en apparence faible comparée à son voisin germanique qui embauche quatre fois plus d'ouvriers, avec 919 002 personnes dans le secteur, pesant 11,3 % de la totalité des emplois dans les usines allemandes. Soit presque un tiers des travailleurs alloués à la production automobile européenne.

 

Lire aussi : L’État prolonge les aides au recrutement d'apprentis

 

Si les principaux marchés se situent proche de la moyenne européenne (France 7,7 %, Espagne 8 %, Pologne 7,5 %), l’Italie fait figure d’exception avec un taux d’emploi dans l’industrie l’automobile de 4,7 %. Les chiffres de l’ACEA montrent que les pays d’Europe centrale et de l’est soutiennent encore une forte dynamique industrielle. Ainsi, la Roumanie et la Slovaquie, arrivent en tête des pays dont l’automobile représente une part importante de leur industrie. Dans ces deux pays, le taux d’emploi dans la filière représente 15,7 % de leurs activités dans le secteur secondaire. À noter que la Suède montre une forte dynamique industrielle liée à l’automobile avec un taux d’emploi de 14,4 % dans son industrie.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle