S'abonner
Social

L’État prolonge les aides au recrutement d'apprentis

Publié le 13 septembre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé le maintien pour six mois supplémentaires, soit jusqu'au 30 juin 2022, du dispositif financier incitant les entreprises à recruter des apprentis.
525 600 contrats en apprentissage ou en alternance ont été signés en 2020, soit 42 % de plus qu'en 2019. © Adobe Stock
525 600 contrats en apprentissage ou en alternance ont été signés en 2020, soit 42 % de plus qu'en 2019. © Adobe Stock

Les primes de 5 000 euros pour l'embauche d'un mineur et de 8 000 euros pour un majeur, versées dans le cadre du dispositif "un jeune, une solution", sont reconduites jusqu’au 30 juin 2022. La nouvelle a été confirmée par le Premier ministre Jean Castex, amené à prendre la parole au salon Global Industrie de Lyon, le 6 septembre 2021. Cette prime a déjà été prolongée au printemps dernier jusqu'à la fin de l'année 2021.

 

Lire aussi : Le ministère du Travail prolonge le dispositif "un jeune, une solution"

 

Un choix logique pour le chef du gouvernement, selon qui "les résultats sont là" sur le plan de l'insertion professionnelle, mettant en exergue "un record historique" de contrats d'apprentissage en alternance. L'an passé, 525 600 contrats de ce type ont été signés, soit 42 % de plus qu'en 2019, selon les statistiques de la Dares. "Nous croyons à l'apprentissage" a encore martelé le Premier ministre.

 

Maintenir la dynamique pour l'année scolaire 2022

 

L'Association nationale des apprentis de France (Anaf) a salué cette décision, soulignant que "le maintien des aides favorisera le maintien d’une dynamique, tout au long de cette année scolaire, ainsi que lors du prochain cycle de recrutement pour l’année scolaire 2022. Les entreprises les plus touchées par la crise sanitaire, mais aussi les entreprises ayant des difficultés de recrutement, peuvent ainsi élargir les temporalités relatives aux stratégies RH".

 

Pour l'Anaf, d'autres problématiques demeurent. "Dans un contexte d'engouement général pour l'apprentissage, notamment dans certains secteurs, de nombreux jeunes risques de se retrouver confrontés à de grandes difficultés dans leur recherche de contrat", alerte l'association.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle