S'abonner
Social

Crise sanitaire : 75 % des acteurs de l'automobile sont confiants

Publié le 27 septembre 2021

Par Christophe Bourgeois
2 min de lecture
Une étude réalisée par IRP Auto Solidarité-Prévention montre que le moral des professionnels de l'automobile est très bon malgré la pandémie. Pour autant, la crise sanitaire a profondément changé les méthodes de travail.
Les chefs d'entreprise et les salariés de l'automobile sont confiants en l'avenir.
Les chefs d'entreprise et les salariés de l'automobile sont confiants en l'avenir.

L'étude réalisée par l'organisme IRP Auto Solidarité-Prévention vient de révéler que 75 % des entreprises liées aux services de l'automobile ont confiance en l'avenir, et ce malgré la crise sanitaire. De leur côté, les salariés plébiscitent très largement le rôle de leur employeur dans la gestion de la crise. Ils sont même 38 % à la qualifier comme "très bien gérée" par leur patron. 93 % d’entre eux indiquent d’ailleurs que les conditions pour travailler en sécurité étaient remplies.

 

Dans le détail, l'enquête réalisée auprès de 1 502 salariés et chefs d'entreprise montre néanmoins que 42 % des gérants expriment une certaine lassitude face à la situation pandémique. En parallèle, les sondés estiment que leur bien-être mental dans la vie professionnelle et personnelle est de 7/10 pour les chefs d'entreprise et de 8/10 pour les salariés.

 

Cette étude montre également qu'un professionnel sur deux n'a pas été touché, ni de près ni de loin, par la Covid 19 ; 53 % pour être précis.  9 % des sondés déclarent avoir été atteints par la Covid 19, 12 % à avoir habité avec un proche malade et 42 % à avoir un proche malade mais n'habitant pas avec lui.

 

Gestion financière : une priorité

 

Pour 89 % des entreprises, des modifications ont dû être mises en place pour mieux lutter contre le virus. L'espace de travail a été adapté (55 %), le temps de travail a bénéficié d'aménagement (47 %), la communication entre les équipes et la direction a évolué (29 %), tout comme le management des équipes (29 %). Enfin le télétravail a été mis en place dans 24 % des cas.

 

Concernant l'avenir, pour 50 % des entreprises, la gestion financière de l’après-crise sera un enjeu majeur à la bonne continuation de la vie de la structure. "Mais le maintien de la motivation des équipes face à la reprise (35 %) et la bonne santé physique et mentale (34 %) de celles-ci seront également des points sur lesquels il faudra veiller", estime l'étude.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle