S'abonner
Services

Serinus Labs et Geolith brillent au Grand Prix ACF 2022

Publié le 15 avril 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Le concours annuel d'innovation organisé par l'ACF a rendu son verdict. Une cinquième édition de grande qualité ponctuée par le sacre de Serinus Labs, dans la catégorie Prix Pionnier, et de Geolith, dans celle du Grand Prix ACF.
Geolith, Serinus Labs et RACEnergy se sont distingués durant le Grand Prix ACF Autotech 2022.
Geolith, Serinus Labs et RACEnergy se sont distingués durant le Grand Prix ACF Autotech 2022.

Pour sa cinquième édition, le Grand Prix ACF Autotech a élevé très haut le niveau. Des six finalistes présents à l'Automobile Club de France, durant la soirée du 14 avril 2022, tous pouvaient prétendre à la victoire dans leur catégorie. Mais le concours a ceci de cruel qu'il n'y de place que pour une start-up sur le trône.

 

Au terme d'une longue délibération du jury, composé notamment de Gilles Le Borgne (Renault), Patrick Koller (Forvia), Anne Asensio (Dassault Systèmes) ou encore Patrice Kefalas (Michelin) et Félicie Burelle (Plastic Omnium), les trophées ont été remis à deux entreprises qui ont en commun de se pencher sur les problématiques liées d'une part à la conception et d'autre part à la sécurisation des batteries.

 

A lire aussi : Grand Prix ACF 2022 : les start-up jouent la demi-finale

 

La sécurisation d'abord avec l'attribution du Prix Pionnier, qui vient récompenser une innovation en avance de phase. Le trophée allait dans les mains de Hossain Fahad, le PDG et cofondateur de Serinus Labs, une société d'ingénierie concentrée sur la mise en œuvre d'un procédé d'alerte de dépassement de température des batteries. L'ambition est à la fois de préserver l'intégrité des packs pour prolonger leur durée de vie et d'éviter tout début d'incendie à bord des véhicules.

 

Serinus Labs entend intervenir en qualité d'équipementier de rang 2 en fournissant un nano-capteur, à 70 euros environ, capable d'analyser les cellules des batteries lithium-ion. Baptisé LiCANS, ce système intègre concrètement un détecteur du gaz émis par les batteries avant une entrée en phase critique. La société lauréate estime pouvoir gagner 20 minutes sur les traditionnels moyens de contrôle employés dans l'industrie automobile.

 

Le prix Green Tech remis à RACEnergy

 

La conception des batteries a ensuite été mise à l'honneur avec la victoire de Geolith. L'entreprise française fondée et présidée par Jean-Philippe Gibaud a remporté le Grand Prix ACF. Le concept s'inscrit plus que jamais dans l'ère du temps, puisqu'il se positionne sur la production écologique et locale de lithium.

 

L'ingénieur a mis au point un système de filtrage de l'eau pour en extraire ce composant essentiel à la nouvelle industrie automobile. L'histoire a commencé en Alsace, fief de Geolith, et prouve qu'il est désormais possible de gagner en souveraineté, de raccourcir les chaînes d'approvisionnement et de ne pas dégrader l'environnement.

 

"Nous avons découvert des ressources suffisantes pour alimenter l'automobile pendant plusieurs décennies et je ne doute pas que nous trouverons dans le futur des alternatives à la batterie au lithium", s'est prononcé le lauréat. Il a ouvert un premier site expérimental de production il y a un mois et doit en construire un plus vaste prochainement pour valider le schéma de station. A noter qu'un partenaire intervient pour achever le travail de purification et rendre la matière exploitable.

 

A lire aussi : Plastic Omnium entre au capital de Verkor et négocie le rachat d’Actia Power

 

Enfin, le jury a accordé le prix Green Tech à RACEnergy. Cofondée par Arun Sreyas, l'actuel président, cette société indienne a imaginé une conversion à l'électrique des tuk-tuk, ces véhicules de transport légers typiques de l'Asie, qui fonctionnent ainsi avec des batteries interchangeables (swapping).

 

RACEenergy construit en parallèle un réseau de stations de recharge des packs avec des franchisés, dont des stations-service. Ainsi, la société assainit le parc roulant et permet dans un court délai d'accroître de 35 % la rentabilité des chauffeurs.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle