S'abonner
Services

Maindset veut révolutionner la captation de voitures d'occasion

Publié le 21 février 2024

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Fondée par un expert en technologie immersive, la société montpelliéraine rapproche un peu plus l'intelligence artificielle du monde des voitures d'occasion. Maindset a la volonté première de moderniser l'utilisation des photos à diffuser.
Maindset lance une solution de prise de vue
L'outil de Maindset sert à visualiser la voiture d'occasion sous tous les angles dans l'environnement choisi par le revendeur. ©Maindset

La digitalisation des ventes de voitures d'occasion nourrit encore l'imagination des entrepreneurs. Depuis quelques semaines, Julien Renard propose une nouvelle solution aux revendeurs. Au travers de Maindset, la société qu'il a fondée, il souhaite moderniser les visuels utilisés dans les annonces publiées en ligne.

 

"Notre outil Maindset XR est né d'un constat fait auprès des distributeurs et des constructeurs, explique celui qui maîtrise par ailleurs les sujets de métavers. Ils veulent un parcours en ligne pour les voitures d'occasion, mais la découverte du produit se fait en point de vente. Il fallait trouver une solution pour répondre aux attentes des clients qui ne voudraient pas avoir à se déplacer".

 

Maindset a développé une technologie d'intelligence artificielle (IA) appliquée aux photographies. Aux images, plus précisément, car le vendeur effectue un scan complet de la voiture. Le système reconstitue ensuite l'ensemble du véhicule pour générer un rendu qui dépasse la vue à 360°.

 

L'internaute peut alors non seulement tourner virtuellement autour de la voiture d'occasion, mais aussi se placer en orbite au-dessus et s'accroupir pour regarder les jantes ou le bas de caisse. "Notre traitement d'images élimine les reflets dans la carrosserie pour pouvoir mieux apprécier les spécificités et les éventuels défauts", détaille Julien Renard.

 

Démarcher les points de vente et les constructeurs

 

L'outil ne vient pas remplacer le commercial, mais lui donner un moyen de se démarquer. La captation se fait avec une application sur smartphone. Elle guide l'utilisateur pas à pas. Il suffit de trois minutes pour réaliser la prise de vue. Maindset récupère aussi les flux de photos issus des solutions tierces afin de compléter le contenu des annonces à publier. "Mais il y a des critères de qualité à satisfaire", précise Julien Renard.

 

La voiture d'occasion n'est nullement modélisée, elle est fidèlement reproduite. L'ensemble est de bonne facture, même si le détourage du bas des pneus trahit parfois la mise en scène. En revanche, le décor peut être intégralement généré. Ainsi, le point de vente aura la liberté de créer une ambiance unique, en intérieur ou en extérieur. Il sera même possible de composer l'arrière-plan avec d'autres voitures d'occasion du stock.

 

"Nous parvenons à industrialiser le processus utilisé pour les voitures neuves", soutient le dirigeant de Maindset. À la recherche de capitaux pour démultiplier les fonctionnalités, il pense trouver de l'intérêts aux yeux des concessionnaires et des constructeurs sur le plan commercial. L'entreprise montpelliéraine ambitionne d'équiper une centaine de lieux de vente, à fin 2024.

 

A lire aussi : Weeflow lance WeeSpots pour défier les sites de petites annonces

 

Encore faut-il pouvoir trouver une place aux côtés des acteurs historiques, comme PixMyCar, CarLab ou Stampyt. Des nouveaux entrants comme Phyron ont pu mesurer combien les cycles de décision peuvent s'étaler dans le temps chez les concessionnaires, pour les nouveaux fournisseurs spécialisés dans la vidéo. "Nous sommes convaincus que notre solution amènera les internautes plus loin dans le parcours d'achat", défend le fondateur de Maindset sans se faire d'illusion sur la complexité du marché qu'il aborde.

 

La plateforme accessible en mode SaaS sera présentée aux services marketing des distributeurs et des constructeurs. Moyennant un règlement mensuel, les utilisateurs disposeront de tous les outils. Ils pourront ensuite utiliser les contenus sur leurs propres sites, sur les réseaux sociaux et les pages d'annonces. "Il nous faut trouver des accords techniques avec des infomédiaires", mentionne Julien Renard sur sa liste des priorités.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle