S'abonner
Services

Lesfurets.com étudie le profil des conducteurs de voitures électriques

Publié le 8 novembre 2021

Par Louis Choiset
4 min de lecture
En se fondant sur l'analyse de 7 millions de devis d'assurance réalisés en ligne, la plateforme Lesfurets.com a étudié les évolutions de la mobilité électrique en France entre janvier 2019 et septembre 2021. Portrait-robot des conducteurs de véhicules électriques.
La Renault Zoe est un modèle incontournable dans le panorama électrique.
La Renault Zoe est un modèle incontournable dans le panorama électrique.

Et si les devis d'assurance servaient de base au profilage des conducteurs de véhicules électriques. Telle est l'analyse à laquelle s'est livrée la plateforme Lesfurets.com en décortiquant 70 538 demandes de tarifs réalisées entre janvier 2019 et septembre 2021 et dont le résultat a été publié le 4 novembre 2021.

 

Sans surprise eu égard à l'envolée des immatriculations, la plateforme relève une augmentation significative des devis. Sur les neuf premiers mois de l'année en cours, le nombre de devis a gagné 91 % par rapport à la même période en 2019 pour flirter avec la barre des 27 800 requêtes. Mais au-delà des chiffres, l'étude permet d'en apprendre davantage sur l'utilisation de l'électrique en France.

 

Lire aussi : Que représentent les électriques dans les ventes d'un modèle ?

 

D'abord, elle confirme le fait que les assurances ont un coût moins élevé pour les véhicules électriques que pour les véhicules thermiques et démontre leur faible poids dans le TCO. En 2021, assurer au tiers une voiture électrique coûte en moyenne 405 euros et 670 euros pour une formule tous risques. A titre de comparaison, à segment équivalent l'assurance auto d'un véhicule thermique s'élève à 534 euros pour une assurance au tiers et 823 euros pour une assurance tous risques.

 

Des conducteurs plutôt aisés et dans la vie active

 

Toujours sur la base des 70 538 devis – dans lesquels la Tesla Model 3, la Renault Zoé et la Peugeot 208 sont les plus renseignées – les analystes de la plateforme Lesfurets.com se sont penchés sur le profil des conducteurs de voitures électriques. Il apparaît que les prospects sont à 73 % des hommes, qu'à 53 % ils ont entre 26 et 45 ans et que dans 50 % des cas ils vivent en couple (mariés ou pacsés).

 

Concernant la situation socioprofessionnelle des demandeurs, il s'agit avant tout de cadres (27 %). Une part bien plus élevée qu'à l'accoutumée puisque cette frange de la population ne pèse que 11 % des possesseurs de véhicules. Sur le podium se trouvent à côté, les fonctionnaires avec 10 % (contre 7 % des possesseurs de véhicules en France) et les chefs d'entreprise à 7 % (contre 2 % des possesseurs). Les étudiants et les demandeurs d'emploi représentent quant à eux respectivement 4 et 2 % des devis contre 13 et 7 % de pénétration. Malgré ces chiffres, la part de salariés utilisant l'électrique a augmenté de 4 % entre 2019 et 2020.

 

Les Bouches-du-Rhône en tête des départements

 

Parmi les départements comptant le plus d'utilisateurs de véhicules électriques, on retrouve en première place les Bouches-du-Rhône avec 5,9 % de ces utilisateurs, suivi par le Nord avec 3,9 %. Les Yvelines et le Rhône ont tous deux 3,6 %. Un lien est également établi avec le revenu médian par habitant à l'année du département. Par exemple, les Hauts-de-Seine se situent à la 6e place de ce classement alors qu'ils possèdent un des revenus médians les plus élevé en France (28 040 euros). Ils ne pointent qu'à la 18e place pour les possesseurs de véhicules au global. C'est en Seine-Saint-Denis que se trouve le cas contraire. Avec 17 740 euros de revenu annuel médian par habitant, le département se situe respectivement à la 18e et 7e place pour l'électrique et le global.

 

Lire aussi : Les bonus électriques 2021 prolongés jusqu'à mi-2022

 

Rappelons que cette étude a été conduite dans un contexte favorable à l'acquisition de véhicules électriques, sous l'impulsion des pouvoirs publics. Entre 2019 et 2020, le nombre de plaques d'immatriculation de voitures électriques est passé de 42 764 à 110 912, soit un bond de 159 %. Un parc roulant qui ne cesse d'augmenter, puisque sur les neuf premiers mois de 2021, les services administratifs ont enregistré 106 934 mises à la route.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle