S'abonner

Les bonus électriques 2021 prolongés jusqu'à mi-2022

Publié le 20 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Les aides de l'Etat pour l'achat d'un véhicule électrique devaient être réduites de 1 000 euros le 1er janvier 2022. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a annoncé que ce coup de rabot serait reporté, probablement à la fin de premier semestre 2022. Comme l'année dernière.
Le bonus de 6 000 euros pour les VE va être prolongé jusqu'au 1er juillet 2022. © Renault - Greg JONGERLYNCK/DPPI
Le bonus de 6 000 euros pour les VE va être prolongé jusqu'au 1er juillet 2022. © Renault - Greg JONGERLYNCK/DPPI

Comme en 2021, le gouvernement va prolonger les primes et bonus pour les véhicules électriques. L'information a été confirmée par Bruno Le Maire chez nos confrères de BFMTV dont il était l'invité ce mercredi 20 octobre. "Le premier ministre a pris la décision hier (mardi, NDLR). C'est une très bonne chose car on continue à soutenir les ménages pour les accompagner dans la transition écologique", a déclaré le ministre de l'Économie. Il n'a pas précisé en revanche la durée de cette prolongation mais elle pourrait courir jusqu'au 1er juillet 2022, à l'image de ce qui a été fait l'an dernier.

 

Le bonus pour les clients particuliers devait être raboté de 1 000 euros au 1er janvier 2022, pour passer à 5 000 euros. Ceux pour les modèles hybrides rechargeables (1 000 euros), les VUL (5 000 euros) et les clients professionnels (4 000 euros) devaient subir le même sort mais il semble aussi que le tout soit prolongé de 6 mois. La question de la prime à la conversion ne serait en revanche pas tranchée selon le quotidien français. Quant au bonus de 1 000 euros pour les VO électriques d'occasion, il serait logique qu'il demeure également.

 

Le gouvernement devrait en faire l'annonce officielle à l'occasion de la Journée de la filière automobile, organisée le 26 octobre 2021 par la PFA.

 

A lire aussi : Renforcement du bonus pour les utilitaires légers électriques

 

Depuis le début de l'année 2021, les ventes de véhicules électriques en France ont bondi de 51,6 %, à 106 931 unités. Ils représentent maintenant 8,5 % du marché. Les PHEV totalisent 101 793 unités (+152,8 %), soit une part de marché de 8,1 %. Pour les VUL électriques, les chiffres sont moins flatteurs mais les offres étaient encore peu nombreuses jusqu'ici. A fin septembre 2021, seulement 7 354 VUL électriques ont été immatriculés, soit seulement 3 % du marché des fourgons et camionnettes (2,98 % pour être précis).

 

Le bonus de 6 000 euros facilite naturellement l'accès à ces modèles. Bien souvent, dans le cadre d'une LOA, il sert à maximiser le premier loyer et ainsi faire que les suivants ne soient pas trop élevés. Le VE paraissant ainsi bien plus compétitif qu'en réalité.

 

Laisser un commentaire

cross-circle