S'abonner
Services

Le volume d'annonces de véhicules d'occasion se stabilise en Europe

Publié le 22 décembre 2021

Par Gredy Raffin
5 min de lecture
D'après le relevé statistique mensuel de la plateforme Le Parking, agrégateur des sites d'annonces VO, le nombre de publications s'est maintenu sur un mois. A la mi-décembre 2021, il y avait 3,003 millions de véhicules en ligne à travers les cinq pays majeurs du continent.
En France, le prix moyen d'un VO en BtoC sur les sites de petites annonces est de 22 864 euros (+0,4 % sur un mois).
En France, le prix moyen d'un VO en BtoC sur les sites de petites annonces est de 22 864 euros (+0,4 % sur un mois).

Est-ce la fin du cycle de chute pour les annonces de VO ? Il est encore trop tôt pour le dire. Toujours est-il qu'après avoir enchainé plusieurs mois de contraction, le volume de publications s'est maintenu sur un mois. Selon le relevé effectué par la plateforme Le Parking pour Le Journal de l'Automobile, à la mi-décembre 2021, il y avait 3 003 805 annonces de véhicules particuliers et utilitaires (-0,1 %) visibles dans les cinq pays du panel (France, Allemagne, Italie, Espagne et Belgique). Avec 2,85 millions d'unités, les VP ont perdu 0,2 % sur la période quand les VUL d'occasion ont pris 0,8 %, à 153 613 unités.

 

A l'exception de la France et de la Belgique, tous les pays sont repartis à la hausse. Sur le marché tricolore, les annonces ont baissé de 5 % à 879 541 unités. Les VP perdant 5 % à 821 000 annonces et les utilitaires glissant de 5,3 % à 58 540 unités. En Belgique, la fonte est de l'ordre de 6,8 % (117 396 unités) au global, à cause d'un repli de 7,4 % à 109 797 unités que les VUL, en croissance de 2,9 % (7 599 unités), n'arrivent pas à compenser.

 

A lire aussi : Les régions Corse et Paca tirent la croissance du VO

 

Ailleurs, Le Parking rapporte une légère embellie. Avec 1,187 million d'annonces, dont 1,132 million de VP (+2,4 %) et 55 116 VUL (+3,1 %), le marché allemand pousse de 2,5 %. Les 405 456 unités comptabilisées en Espagne correspondent à une hausse de 4,9 %. Là, les annonces de VP ont gonflé de 4,7 % en un mois à 387 929 annonces et celles des VUL de 8,5 % à 17 527 unités. Plus timorée, la croissance en Italie est de 0,9 % à 413 450 VO en ligne, dont 398 619 VP (+0,6 %) et 14 831 VUL (+9,7 %).

 

Hausse des prix contenue en France

 

Une tendance qui n'enraye pas le phénomène d'inflation. Toutes sources et tous pays confondus, le prix moyen prend 1,7 % pour s'établir à 18 596 euros. C'est près de 2 300 euros au-dessus du niveau de janvier 2021. Chez les particuliers, les tarifs sont estimés à 12 789 euros en moyenne, soit +2,3 % sur un mois, tandis que les professionnels sont à 24 402 euros (+1,3 %). Pour mémoire, les annonces publiées depuis les points de vente étaient à 21 342 euros de moyenne au début de l'année.

 

En France, les professionnels se montrent raisonnables. Ils ont augmenté leurs tarifs de 0,4 %, à 22 864 euros. Les particuliers ont quant à eux dévalué les prix de 0,9 %, à 11 602 euros. L'inflation touche tous les canaux germaniques. Le Parking repère une hausse de 0,8 % des occasions en BtoC (à 27 816 euros, soit le montant le plus élevé du panel) et de 4,6 % chez les particuliers (à 12 744 euros). Il faut compter 15 081 euros chez les particuliers belges (+2,1 %), ce qui en fait le VO en CtoC le plus coûteux des cinq pays étudiés.

 

Pour continuer sur les données du territoire national, le baromètre fait état de baisse de tarif moyen dans deux régions uniquement. Sur un mois et tous canaux confondus, les prix affichés dans les annonces se sont contractés de 5 % en Occitanie, à 19 068 euros, et de 2,1 % à la Guadeloupe, à 11 952 euros. Partout ailleurs, la dynamique est à la hausse. Le trio de régions où les montants sont les plus élevés se constitue de l'Ile-de-France (20 897 euros), de la Provence-Alpes Côte d'Azur (20 711 euros) et du Grand Est (20 143 euros). La palme de l'inflation revenant à la Martinique (+6,4 %, à 12 190 euros).

 

Une rotation qui reprend de la vitesse

 

En termes de typologies de motorisation, toutes les solutions sont à la baisse en Europe. L'offre d'essence (environ 307 850 unités) se contracte de 3,8 % et celle des hybrides glisse de 3,3 % à 29 430 unités. Les diesel (-5,8 %, à 469 150 annonces) et les électriques (-7,5 %, à 13 247) fondent davantage d'un mois sur l'autre. A l'échelle européenne, ces deux dernières énergies sont les seules en baisse. Le diesel rend 1,6 % à 1,365 million d'annonces et les électriques 1,1 % à 44 178 unités. Les motorisations essence renseignées dans 1,31 million d'annonces correspondent à un regain de 1,1 % sur un mois. Les hybrides gagnant 2,8 % dans le même temps à 95 176 annonces.

 

A lire aussi : Heycar fait ses débuts en France

 

Dans les grandes lignes, la rotation s'améliore. Cela vaut pour les annonces BtoC comme pour celles en CtoC. Le Parking estime à 54,6 jours la durée de vie moyenne d'une publication de professionnel, contre un pic à 71,6 jours en novembre dernier. Du côté des particuliers, la statistique est de 33,6 jours contre 38 jours, lors du relevé effectué un mois plus tôt.

 

C'est en Belgique que les professionnels sont les plus rapides (37 jours). Au passage, ils réalisent de loin leur meilleure performance en la matière cette année. Avec 63 jours de moyenne, les distributeurs français se coiffent du bonnet d'âne alors qu'ils n'avaient pas rendu une telle copie depuis le mois de mai et unerotation de 60 jours. Nos voisins allemands (60 jours) et espagnols (62 jours) voguent dans les mêmes eaux, tandis que les professionnels italiens sont donnés à 51 jours de moyenne.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle