S'abonner
Services

Joltee lance une assurance dédiée aux véhicules électriques

Publié le 22 juillet 2022

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
Après quatre années de réflexion et de développement, Joltee a officialisé, en juillet 2022, le lancement de son offre d'assurance dédiée aux véhicules électriques. Mais la start-up a aussi créé tout un écosystème pour dépasser cette frontière.
Par son système de récompense, Joltee donnera accès à des remises sur les recharges.
Par son système de récompense, Joltee donnera accès à des remises sur les recharges.

Elle était devenue l'une de ces start-up qui étaient à tous les rendez-vous des entrepreneurs en phase de préparation d'un projet. Joltee est devenu une réalité. Le 15 juillet 2022, la société cofondée par Florent Sejour et Soundar Adavane, a officialisé le lancement, sur le marché français, de son offre d'assurance destinée uniquement aux véhicules électriques des particuliers et des entreprises.

 

L'aboutissement de 4 années de réflexion et de développement. Et de changement aussi. "Nous avions l'idée d'une plateforme de mobilité fondée sur la blockchain et la cryptomonnaie, explique Florent Sejour. Il s'est avéré que nous étions trop en avance. Le manque de maturité entretient une forme de crypto-scepticisme".

 

Alors avec son principal partenaire, le groupe Generali (via sa filiale française, ndlr), Joltee s'est orienté vers le métier de courtier en assurance. Après une longue période d'apprentissage des besoins réels des conducteurs de véhicules électriques, il en a résulté un produit conçu spécifiquement pour cette typologie d'usagers.

 

"Nous ne serons pas les moins chers du marché, prévient sans détour le cofondateur, car nous ne venons pas avec des packs allégés ou reconditionnés pour le VE". Joltee concentre le service d'assurance et d'assistance, grâce à Generali et Mondial Assistance. "Chacun de ces partenaires a accepté un processus de cocréation sur la base de nos recommandations", apprécie-t-il à ce sujet, alors que la start-up a pour sa part monter une équipe de téléconseillers formés à l'électrique (véhicules et bornes).

 

A titre d'exemple, en cas d'immobilisation sur le bord de la route, l'assuré sera systématiquement pris en charge par un dépanneur ayant reçu l'habilitation B2XL, soit celle réservée aux véhicules électriques. Alors, il sera rechargé sur place en 15 minutes ou acheminé vers la station la plus proche. En ville, Joltee pourra débloquer un crédit mobilité pour achever le trajet.

 

Système de récompense

 

Mais le cœur de la proposition de valeur bat dans le monde communautaire. En effet, les deux fondateurs se sont employés à créer un écosystème varié pour accompagner, récompenser et fidéliser l'assuré. Pour mieux comprendre, il faut savoir que chaque trajet accompli rapporte des points, des Jolt, à valoriser auprès des entreprises partenaires.

 

Dans la liste, il y a notamment Izivia du groupe EDF pour la recharge du véhicule, en attendant Recharge + (le partage de bornes entre particuliers), mais également Caocao, la compagnie de VTC ou prochainement des opérateurs de mobilité partagée exploitant des vélos, des trottinettes et autres scooters électriques. "Nul besoin d'attendre le décompte en fin de mois, les Jolt sont disponibles dès la fin du trajet pour que le conducteur puisse en bénéficier pour le dernier kilomètre ou financer sa recharge", détaille Florent Sejour.

 

A lire aussi : Stellantis propose son offre de leasing à prix compétitif pour certains véhicules électriques

 

Ce qui ouvre la voie au prochain défi de Joltee : avoir accès aux données des véhicules avec l'autorisation des constructeurs. "Les boîtiers et les téléphones n'apportent pas satisfaction, seules les informations en provenance du véhicule présentent de l'intérêt", tranche Florent Sejour. En les intégrant, le courtier en assurance peut alors analyser la conduite selon quelque 70 critères, contre une petite dizaine à peine chez les compagnies habituellement.

 

Quatre marques, dont une française, une japonaise et deux allemandes de haut de gamme ont compris l'enjeu et ont accepté, sous forme de démonstrateur, de jouer le jeu de l'ouverture. En parallèle, Joltee s'est associé à une plateforme d'agrégation de premier plan qui lui permet de remonter les données de plus de 8 constructeurs sur 10.

 

Autres véhicules à venir

 

Le modèle économique de Joltee repose sur les commissions. D'abord en qualité de courtier en assurance, évidemment, et ensuite par son rôle d'apporteur d'affaires pour les partenaires. Le système d'information savamment élaboré pourrait par ailleurs être mis à disposition de tiers moyennant finance.

 

500 000 euros ont été levés en fin d'année 2021 pour parvenir à ce résultat. Soundar Adavane et Florent Sejour préparent la suite : convaincre des investisseurs à hauteur du million d'euros. "Compte tenu de la conjoncture, nous nous limiterons sûrement à 500 000 euros au titre de passerelle", glisse-t-on chez Joltee.

 

La voiture ne sera pas l'unique terrain de chasse. Florent Sejour confie en effet que dans les semaines à venir des accords passés avec des assureurs tiers permettront de proposer des contrats pour les autres solutions de mobilité électrique, dont les vélos, les trottinettes, les scooters et les engins individuels.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle