S'abonner
Services

Entretien avec Michael Schneider, président-directeur général Sixt France et Bruno Brocourt, directeur du développement Sixt France : "Notre ambition est d'atteindre les 10 % de parts de marché en 2008"

Publié le 17 février 2006

Par David Paques
7 min de lecture
En pleine croissance sur le territoire français, le 1er loueur courte durée d'outre-Rhin nourrit désormais de sérieuses ambitions. A l'heure où le groupe commence à récolter les premiers fruits de son implantation, la direction fait le point sur la santé du groupe en France. Mais black-out...
En pleine croissance sur le territoire français, le 1er loueur courte durée d'outre-Rhin nourrit désormais de sérieuses ambitions. A l'heure où le groupe commence à récolter les premiers fruits de son implantation, la direction fait le point sur la santé du groupe en France. Mais black-out...
En pleine croissance sur le territoire français, le 1er loueur courte durée d'outre-Rhin nourrit désormais de sérieuses ambitions. A l'heure où le groupe commence à récolter les premiers fruits de son implantation, la direction fait le point sur la santé du groupe en France. Mais black-out...

...sur le rachat d'Europcar…

Journal de l'Automobile. En guise de préambule, pouvez-vous nous présenter la nouvelle cartographie européenne de Sixt ?
Michael Schneider. Jusqu'en 1997, nous étions un groupe exclusivement allemand. Depuis, nous nous sommes ouverts à l'international et avons connu une très forte croissance. Nous sommes aujourd'hui présents dans 85 pays avec 3 500 agences et une flotte de courte durée de 150 000 véhicules. Ce qui fait de nous le 4e loueur européen en LCD. En ce qui concerne la LLD, no[...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle