S'abonner
Industrie

Northvolt s'implante en Allemagne

Publié le 15 mars 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Le fabricant suédois de batteries vient d'annoncer la construction d'une nouvelle usine au nord de l'Allemagne. Opérationnelle en 2025, elle devrait permettre de produire annuellement 60 GWh de batteries.
Northvolt va implanter une usine de batteries en Allemagne. © Northvolt

Après la Suède, Northvolt va implanter une usine de batteries en Allemagne. Elle sera bâtie dans la "vallée de l'énergie propre" à Heide, dans le land du Schleswig-Holstein tout au nord de l'Allemagne, a indiqué l'entreprise dans un communiqué le 15 mars 2022.

 

Ce site aura une capacité de production annuelle allant jusqu'à 60 GWh, ce qui devrait permettre de créer 3 000 emplois, a précisé Northvolt, qui espère pouvoir démarrer la production en 2025. Cette usine devrait permettre d'équiper en batteries environ un million de voitures par an, a déclaré un porte-parole du groupe à l'AFP.

 

Le Schleswig-Holstein a été choisi car "la région héberge le réseau énergétique le plus propre d'Allemagne, lequel se caractérise par un surplus d'électricité produite par l'énergie éolienne terrestre et offshore", a expliqué Northvolt. "La manière dont nous produisons une cellule de batterie est importante. Si vous utilisez du charbon dans votre production, vous intégrez une bonne quantité de CO2 dans votre batterie, mais si nous utilisons de l'énergie propre, nous pouvons construire un produit très durable", a souligné le PDG de Northvolt, Peter Carlsson.

 

Déjà 30 milliards de commandes

 

Depuis décembre 2021, le groupe exploite déjà une nouvelle usine à Skelleftea dans le nord de la Suède. Il a aussi annoncé deux autres projets d'usine en Suède, dont l'un en partenariat avec le constructeur automobile suédois Volvo.

 

Avec cette nouvelle usine annoncée en Allemagne, les capacités de production de batteries de Northvolt, actuellement en développement, totaliseront plus de 170 GWh. L'entreprise assure avoir déjà décroché pour 30 milliards de dollars de commandes auprès de géants européens de l'automobile, comme les allemands BMW et Volkswagen ou encore Volvo Cars.

 

Northvolt, qui a déjà levé plusieurs milliards d'euros de financement, a été fondée en 2016 par le Suédois Peter Carlsson et l'Italien Paolo Cerruti, deux anciens de Tesla. Parmi ses actionnaires figurent Volkswagen, Goldman Sachs, BMW, des fonds nordiques ou encore, depuis 2020, le fondateur de Spotify, le milliardaire suédois Daniel Ek. Outre ces financements privés, Northvolt a également bénéficié de prêts européens, alors que le Vieux Continent s'efforce de rattraper son retard en matière de batteries au moment où les constructeurs automobiles se tournent en masse vers l'électrique. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle