S'abonner
Industrie

Michelin reste en phase avec ses objectifs annuels

Publié le 26 octobre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
Malgré un troisième trimestre 2021 marqué par des soucis logistiques et la hausse du coût des matières premières, le groupe Michelin a confirmé ses prévisions pour l'exercice en cours.
Michelin a généré un chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros lors du troisième trimestre 2021. ©Michelin
Michelin a généré un chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros lors du troisième trimestre 2021. ©Michelin

Michelin garde le cap malgré les turbulences. Contrairement à Continental, le manufacturier clermontois a annoncé maintenir ses prévisions annuelles malgré un troisième trimestre 2021 marqué par des problèmes logistiques et la hausse du coût des matières premières. Avec un chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros sur la période, les ventes de Bibendum s'établissaient à 17,2 milliards d'euros à fin septembre, soit une hausse de 15,6 % par rapport à l'année 2020 marquée par le Covid-19.

 

Le troisième trimestre a été marqué par "la persistance de la crise sanitaire, les chaînes d'approvisionnement toutes fortement désorganisées, l'inflation des matières premières et des coûts logistiques qui s'étend aux coûts de l'énergie, l'aggravation de la pénurie de main-d'œuvre en Amérique du Nord et dans une moindre mesure en Europe", détaille Michelin dans un communiqué.

 

Après les avoir relevés fin juillet, Michelin a maintenu ses objectifs d'un résultat opérationnel supérieur à 2,8 milliards d'euros et de flux financiers libres supérieurs à un milliard d'euros.

 

-21 % pour l'activité tourisme première monte

 

En comparaison avec un troisième trimestre 2020 qui avait marqué une bonne reprise de l'activité, les volumes de pneumatiques vendus ont ainsi augmenté de seulement 1,3 % entre juillet et septembre 2021. Le groupe a notamment enregistré un "fort recul" du marché tourisme camionnette en première monte (-21 %), marqué par la baisse des ventes de véhicules liée à la pénurie de semi-conducteurs. A fin septembre, le marché première monte mondial affichait encore un recul de 17 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

 

Le marché des pneus de remplacement est resté stable, tandis que le marché des pneus poids lourd s'est montré dynamique (+7 %), sauf en Chine où la demande a baissé de 30 %. Sur l'année 2021, "dans un environnement encore très perturbé", Michelin prévoit une hausse de 6 % à 8 % pour les marchés tourisme camionnettes et poids lourds, et une hausse comprise entre 9 % et 11 % pour les activités de spécialités. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle