S'abonner
Industrie

Faurecia se remet en ordre de marche

Publié le 21 février 2022

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Après une difficile année 2020, Faurecia a redressé la barre en 2021. Son chiffre d'affaires a progressé de 8,1 %, pour atteindre 15,618 milliards d'euros, et son résultat opérationnel a atteint 862 millions.
Durant l'exercice 2021, Faurecia a enregistrée 213 commandes, dont 27 % en Chine.
Durant l'exercice 2021, Faurecia a enregistrée 213 commandes, dont 27 % en Chine.

"2021 a été une année sans précédent pour Faurecia, a indiqué Patrick Koller, le directeur général de l'équipementier français. Premièrement, la distribution réussie des actions détenues par PSA/Stellantis a considérablement augmenté notre flottant, élargi notre actionnariat international et amélioré la liquidité des actions. Deuxièmement, nous avons lancé l'acquisition d'une participation majoritaire dans Hella, un investissement stratégique et transformant qui a été conclu avec succès en cinq mois."

 

Mais l'année 2021 marque aussi une amélioration des comptes de l'équipementier. En effet, après un difficile exercice 2020, son chiffre d'affaires a progressé de 8,1 %, pour atteindre 15,618 milliards d'euros, et son résultat opérationnel a atteint 862 millions, soit une marge de 5,5 %. Cela étant, le résultat net consolidé (part du groupe) s'affiche encore en négatif (-79 millions) malgré une amélioration de 300 millions d'euros. Il était de 379 millions en 2020.

 

Faurecia a décrit dans un communiqué "une performance résiliente malgré des circonstances défavorables, marquée par la pénurie de semi-conducteurs, avec une prise de commandes solide".

 

La hausse des coûts des matières premières, notamment les aciers spéciaux et les plastiques, ont occasionné 400 millions d'euros de surcoûts, "passé à 80 % aux clients", a précisé Michel Favre, le directeur financier de Faurecia. Le lancement difficile d'un nouveau programme de sièges dans son usine du Michigan, aux Etats-Unis, a également occasionné des coûts supplémentaires de 100 millions d'euros.

 

11 % de marge opérationnelle en Chine

 

L'activité Interiors (30 % des ventes du groupe) a généré 4,641 milliards d'euros de ventes en 2021, contre 4,335 un an plus tôt. Le résultat opérationnel de cette branche est passé de 33 à 190 millions d'euros. Même tendance pour l'activité Clean Mobility (26 % des ventes du groupe), avec un CA a 4,091 milliards contre 3,823 milliards en 2020. Le résultat opérationnel de cette unité est passé de 200 à 389 millions d'euros.

 

Pour Clarion Electronics (5 % des ventes), la progression est au rendez-vous avec un CA passant de 727 à 838 millions. Cependant, malgré une amélioration, cette activité reste dans le rouge avec une perte opérationnelle de 2 millions contre 5 millions sur le précédent exercice.

 

Quant à la répartition géographique du business de Faurecia, l'Europe pèse 45 % de l'activité avec 6,996 milliards d'euros. Le résultat opérationnel de cette zone grimpe à 292 millions (85 millions en 2020), représentant ainsi une marge opérationnelle de 4,2 %. L'Amérique du Nord (24 % des ventes) affiche des revenus en hausse, à 3,725 milliards, avec un résultat opérationnel de 49 millions (33 millions en 2020).

 

En Asie (27 % des ventes), la progression est importante avec 4,167 milliards contre 3,528 un an plus tôt. Le résultat opérationnel est passé de 308 à 458 millions pour ainsi afficher une marge opérationnelle de 11 %. Enfin, pour le reste du monde (4 % des ventes) les indicateurs sont bons avec des ventes en hausse (731 millions contre 523) et une marge opérationnelle passée en un an de -1,6 % à 8,7 % (de -8 à 63 millions de résultat opérationnel).

 

75 milliards de commandes

 

Pour 2022, le groupe prévoit que la situation liée aux semi-conducteurs s'améliore au second semestre. Sur l'exercice en cours, il envisage des ventes comprises entre 17,5 et 18 milliards d'euros, et une marge opérationnelle comprise entre 6 % et 7 %, "avec un deuxième semestre proche des niveaux pré-Covid".

 

Pour l'avenir, Patrick Koller souligne dans un communiqué "une solide prise de commandes, pour un total cumulé de 75 milliards d'euros au cours des trois dernières années, avec des succès majeurs dans des segments d'activité clés tels que l'électronique et l'hydrogène."

 

Ainsi, seulement sur l'année 2021, le français a enregistré 213 nouvelles commandes, dont 2,6 milliards pour Clarion Electronics, 500 millions sur l'hydrogène, 6,1 milliards sur les véhicules électriques (26 % du total des commandes de l'année) et enfin 6,4 milliards proviennent de Chine (27 % du total). Une situation qui permet à Faurecia de viser au moins 24,5 milliards d'euros de ventes en 2025 (hors Hella).

Montée en puissance de Forvia

 

Avec le rachat de Hella, regroupé avec Faurecia dans le groupe Forvia, les ambitions ont naturellement été revues à la hausse. Le français détaillera d'ailleurs les nouveaux objectifs de cette entité le 28 avril 2022. Forvia, avec ses 150 000 salariés, vise à horizon 2025 un chiffre d'affaires supérieur à 33 milliards d'euros et une marge opérationnelle supérieure à 8,5 % du chiffre d'affaires.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle