S'abonner
Distribution

Un premier semestre en demi-teinte pour Aramis

Publié le 17 mai 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
La filiale de Stellantis a publié un bilan mitigé au terme du premier semestre de son année fiscale 2021/22. Le groupe Aramis a vu son volume et son chiffre d'affaires continuer de croître, mais cela ne l'a pas empêché de perdre 20,3 millions d'euros sur la période.
Les VO reconditionnés ont généré 575 millions d'euros de chiffre d'affaires pour Aramis au premeier semestre 2021/22 (+90,7 %).
Les VO reconditionnés ont généré 575 millions d'euros de chiffre d'affaires pour Aramis au premeier semestre 2021/22 (+90,7 %).

Aramis Group garde le cap. La filiale de Stellantis a présenté, le 16 mai 2022, un bilan semestriel faisant état d'une croissance tirée par le commerce de véhicules d'occasion reconditionnés, confirmant ainsi la profonde mutation de son modèle d'affaires.

 

Au 31 mars dernier, le groupe a arrêté un volume de 41 217 unités, en croissance de 15,7 % par rapport au premier semestre 2020/21 (données pro forma). Mais le groupe voit les immatriculations de VO 0 km s'écrouler de 44,9 %, à 7 832 unités, en raison des difficultés rencontrées par les usines de production. En revanche, Aramis Group a livré 33 385 véhicules d'occasion reconditionnés, soit 55,9 % de plus que l'an passé.

 

A lire aussi : Cazoo démarre en Espagne

 

Les marques Aramisauto, Cardoen, Clicars et CarSupermarket, respectivement présentes en France, en Belgique, en Espagne et au Royaume-Uni, ont cumulé un chiffre d'affaires de 872,6 millions d'euros. En comparaison à l'an passé, l'inflation des prix des véhicules sur le marché de la seconde main a permis au groupe de voir son résultat bondir de 47,5 %.

 

Dans le détail, les VO reconditionnés ont généré 575 millions d'euros, soit 90,7 % de plus qu'au premier semestre 2020/21. Dans le même temps, le segment des 0 Km a fondu de 27,2 % à 151,3 millions. Ce qui porte le total de l'activité BtoC à 726,4 millions d'euros (+42,6 %).

 

A côté, le groupe a touché 99,5 millions en provenance de ses clients professionnels. Une activité BtoB qui signe alors une progression de 97,3 % sur un an. Le solde du chiffre d'affaires est réalisé avec les prestations de service. Là, Aramis Group rapporte un CA de 46,7 millions d'euros, en hausse de 46,8 %.

 

Marge brute en hausse, résultat net en berne

 

A la mi-avril, l'entreprise dirigée par Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, les co-fondateurs, alertait sur les conséquences des tensions du marché. Peut-être préparait-elle alors le terrain avant cette annonce d'un trou de de 17,9 millions d'euros dans le résultat opérationnel et de 20,3 millions d'euros dans le résultat net.

 

Pourtant, le groupe Aramis indique une marge brute de 95,2 millions d'euros, en amélioration de 13,1 %, tandis que la marge brute par véhicule vendu à particulier s'est contractée de 2 %, à 2 311 euros. Pour mémoire, elle était de 2 292 euros sur l’ensemble de l’exercice bouclé en septembre 2021.

 

Enfin, soulignons que l’Ebitda ajusté du 1er semestre 2022 s’établit à 2,9 millions d’euros, contre 18,3 millions d’euros au 1er semestre 2021. Une baisse que la filiale de Stellantis explique par une moins bonne absorption qu’anticipé des frais commerciaux, généraux et administratifs (92,4 millions d’euros; +40,2 %) du fait d’une activité totale en volumes (et donc d’une marge brute totale en euros) moins élevée qu’attendu, notamment en France, un marché particulièrement exposé aux pénuries.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle