S'abonner
Distribution

AramisGroup ajuste ses objectifs annuels à la réalité du terrain

Publié le 20 avril 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
La crise de l'approvisionnement en véhicules neufs pousse AramisGroup à réviser sa stratégie et ses ambitions. Pour l'entreprise internationale, il est désormais question de se concentrer sur les VO reconditionnés et d'avoir un Ebitda positif en fin d'année.
Au premier semestre 2021/22, AramisGroup a réalisé 873 millions de chiffre d'affaires (soit +47 % sur un an).
Au premier semestre 2021/22, AramisGroup a réalisé 873 millions de chiffre d'affaires (soit +47 % sur un an).

Dans un contexte rendu difficile par le ralentissement de chaînes de production, voire les fermetures d'usines, AramisGroup prend des mesures correctives. Le groupe français a fait savoir, mardi 19 avril 2022, qu'il confirme sa stratégie consistant à miser prioritairement sur les véhicules d'occasion reconditionnés. Un créneau qui a porté sa croissance lors des mois passés.

 

Les chiffres tendent à lui donner raison. Au terme du premier semestre de son année fiscale 2021/2022, le groupe coté à la Bourse de Paris fait état d'une baisse de 45 % des ventes de véhicules étiquetés 0 km par rapport à l'an passé, sans pour autant communiquer le volume exact. En revanche, les véhicules d'occasion sortis des centres de reconditionnement ont connu une progression de 56 % en comparaison à 2021. Au cumul des deux segments, le groupe a écoulé 41 217 véhicules à particulier lors du semestre (+16 %) à travers l'Europe.

 

Rentabilité sous surveillance

 

En termes de chiffre d'affaires, l'activité du groupe Aramis se traduit par une envolée de 47 % en données pro forma, pour s'élever à 873 millions d'euros. Une dynamique qui pousse l'entreprise composée des filiales Aramisauto (France), Cardoen (Belgique), CarSupermarket (Grande-Bretagne) et Clicars (Espagne) a revoir à la hausse les prévisions annuelles. Alors que le groupe tablait initialement sur 1,6 milliard de chiffre d'affaires, il estime désormais pouvoir totaliser 1,7 milliard d'euros, au 30 septembre 2022.

 

A lire aussi : Auto1 Group poursuit sa croissance au premier trimestre 2022

 

Méfiance cependant. AramisGroup alerte sur son niveau de rentabilité. Dans sa communication, la société explique que le bénéfice avant impôt (Ebitda) initialement attendu à 1,5 % du chiffre d'affaires pourrait finalement n'être que tout juste positif. AramisGroup estime toutefois que la marge brute unitaire par véhicule sera préservée grâce à la maîtrise de l'outil de reconditionnement. Une infrastructure qui sera prochainement renforcée par l'entrée en service d'un site à Nemours (77).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle