S'abonner
Distribution

Cazoo démarre en Espagne

Publié le 12 mai 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
C'est maintenant officiel : Cazoo couvre les cinq principaux marchés européens. Le spécialiste britannique des véhicules d'occasion a lancé son activité en Espagne. Un déploiement réalisé alors que l'entreprise a récemment reconnu les lacunes du modèle d'affaire.  
Au premier trimestre 2022, Cazoo a écoulé 19 713 véhicules d'occasion en Europe.
Au premier trimestre 2022, Cazoo a écoulé 19 713 véhicules d'occasion en Europe.

Voilà qui est fait. Près de six mois après la reprise de Swipcar, Cazoo débute ses activités en Espagne. Le groupe britannique spécialisé dans le commerce de véhicules d'occasion a officialisé l'annonce le 12 mai 2022.

 

Une étape significative dans le plan de développement puisque Cazoo peut désormais revendiquer une présence commerciale dans les cinq pays majeurs du marché automobile européen.

 

La recette reste la même : le groupe proposera aux acheteurs espagnols de trouver leur véhicule d'occasion en ligne et d'être livré à leur domicile. Un acte couvert par un droit de rétractation de 7 jours et une garantie panne mécanique de 12 mois.

 

Le groupe n'a pas communiqué ses ambitions de volume ; il a simplement souligné que pour aider la marque à rayonner, il s'est engagé dans une stratégie de partenariat marketing avec deux clubs majeurs du championnat de football masculin professionnel, Valence CF et la Real Sociedad.

 

Liste de risques avérés

 

Ce démarrage intervient dans un contexte particulier pour l'entreprise fondée et présidée par Alex Chesterman. Au début du mois de mai, le groupe a publié ses résultats trimestriels. Ceux-ci faisaient état d'une augmentation de chiffre d'affaires du 159 %, à 295 millions de livres (346,5 millions d'euros), sur fond de croissance des ventes de 59 % d'un trimestre à un autre (à 19 713 unités).

 

Cependant, la direction a reconnu récemment que son modèle économique souffre de lacunes. Dans un rapport publié sur internet par Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme de contrôle des marchés financiers, et repéré par nos confrères anglais de AM-Online, Cazoo pourrait ne jamais atteindre le stade de la rentabilité au regarde de l'historique des pertes.

 

A lire aussi : Le groupe InterVO multiplie les projets

 

Dans ce document, nombreux sont les risques à être listés. Les effets d'une croissance trop rapide mal gérée, la grande dépendance aux actions marketing, les tensions sur l'approvisionnement ou encore l'exposition aux fluctuations des prix de vente des véhicules sont autant de sujets de préoccupation. Des problématiques qui, somme toute, parlent à tous les professionnels du secteur.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle