S'abonner
Distribution

Le groupe Bony teste un nouveau format de parc VO pour Nissan

Publié le 23 novembre 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Le distributeur clermontois a inauguré une structure inédite dans le réseau Nissan : un site dédié aux véhicules d'occasion séparé physiquement de l'enceinte de la concession. Le groupe Bony mène ainsi un pilote pour la marque japonaise.  
Le groupe Bony dispose désormais d'une centaine de places pour exposer les VO sous le label Nissan Intelligent Choice, à Clermont-Ferrand (63).

Une concession et son parc de voitures d'occasion peuvent-ils être séparés pour permettre aux distributeurs de gagner en performance ? C'est ce que vont tenter de découvrir Nissan qui a autorisé le groupe Bony à mener une expérimentation dans son fief de Clermont-Ferrand (63) où il a inauguré, en septembre 2022, une structure autonome à proximité de son point de vente local.

 

L'idée est partie d'un constat, celui du manque cruel de place dans l'enceinte de la concession. De fait, ni l'accueil des visiteurs, ni le commerce de voitures d'occasion ne pouvaient se faire de manière qualitative. Le groupe de distribution a donc eu l'autorisation d'aménager un terrain distant de quelques centaines de mètres pour y installer le stock sous le label Nissan Intelligent Choice.

 

A lire aussi : Les utilitaires d'occasion perdent 6,1 % en octobre 2022

 

Ce sont maintenant plus de 120 voitures et véhicules utilitaires légers d'occasion qui s'exposent à la vue des clients, dans le carrefour le plus fréquenté de la ville. Le groupe Bony y propose des Nissan, mais aussi des produits d'autres marque. La direction a surtout pu créer un véritable pôle consacré aux VO électriques.

 

Tous les codes de communication du label Nissan Intelligent Choice sont repris. Le concessionnaire a pris cependant l'initiative d'imaginer des bureaux calqués sur l'agencement des concessions pour permettre à ses commerciaux de recevoir les visiteurs dans de bonnes conditions.

 

Une solution pour les grandes villes

 

Pour Nissan et son concessionnaire, il s'agit d'observer la courbe d'évolution du site. "Nous souhaitons savoir si un tel format dynamise les ventes et si nous avons ainsi la possibilité d'attirer des nouveaux clients pour faire de la conquête sur d'autres marques", s'accordent à dire Mickaël Bony, le président du groupe, et Richard Tougeron, le directeur de Nissan West Europe.

 

Certains indicateurs leur donnent déjà raison puisqu'une quarantaine de transactions de VO ont été passées en octobre, soit une hausse significative en comparaison aux anciennes dispositions. "Nous savons que dans les activités occasion, près de la moitié du stock tourne chaque mois, il y a donc un grand potentiel avec cette structure", glisse Guillaume Dirrig, le directeur des ventes de Nissan West Europe.

 

A lire aussi : Nissan Europe déploie la plateforme de remarketing VO de BCA Group

 

Quel avenir pour ce concept ? La direction de la filiale estime que plusieurs concessionnaires situés dans les grandes villes, soumis à des contraintes immobilières fortes prêteront attention à cette opportunité. Il faudra patienter cependant. Nissan West Europe veut se donner une année de recul avant de prendre de grandes décisions.

 

Ce mouvement témoigne quelque part de la nouvelle politique de la marque qui souhaite se concentrer sur le métier de la vente de VO. "Avant nous vendions 0,5 VO pour 1 VN, se souvient Richard Tougeron. Désormais, le réseau va être armé pour avoir un ratio de 1 pour 1 voire plus dans certains cas au regard du contexte de marché". En 2022, le poids du VO dans les affaires des concessionnaires devrait être de 38 %, selon les prévisions de la marque.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle