S'abonner
Distribution

Florence Gete à la tête du CEGAA

Publié le 23 août 2021

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
La présidente du groupement des agents automobile Peugeot (GAAP) a été élue, le 22 juillet 2021 à Madrid, à la tête du Conseil européen des groupements des agents automobiles (CEGAA). Elle succède à Joël Bernard.
Joël Bernard et Florence Gete, la nouvelle présidente du CEGAA.
Joël Bernard et Florence Gete, la nouvelle présidente du CEGAA.

Réuni le 22 juillet 2021 à Madrid, en Espagne, le conseil européen des groupements des agents automobiles (CEGAA) a élu Florence Gete à sa tête, l'actuelle présidente du groupement des agents automobile Peugeot (GAAP). Elle succède à Joël Bernard.

 

Ainsi Florence Gete sera accompagnée de deux vice-présidents : Cesar Sanz (directeur de Fagenauto, Groupement des groupements autos Espagne) et Denis Baeza, (président du GNAC, Groupement national des agents Citroën et DS France). La nouvelle organisation compte également Daniel Salin (président du GAR, Groupement des agents Renault France) comme trésorier, Félix Blanco (président de l'ANSOC, Association agents Citroën Espagne) comme secrétaire et Francisco Coll (président de la FNAR, Fédération des agents Renault et Dacia Espagne) comme secrétaire-adjoint.

 

Le CEGAA, membre du CECRA (Conseil européen du commerce et de la réparation automobiles), veut peser davantage. "Dans un contexte marqué par les mutations technologiques, énergétiques et l’évolution du modèle de distribution des constructeurs, l’élection de Florence Gete insuffle une nouvelle dynamique à l’organisation" explique le conseil. "Les fondations du CEGAA sont aujourd’hui posées. Nous sommes désormais légitimes. Il faut agir, se faire connaître et avancer."

 

Création d'une commission Stellantis

 

La nouvelle équipe n'a pas attendu pour se mettre au travail avec la création d'une commission Stellantis : "La question apparaît stratégique. Sur le plan économique, l’évolution des coûts d’entretien et l’avenir du maillage territorial des agents de marque interrogent forcément à l’heure des fusions entre les constructeurs" explique le CEGAA. Il y a bien d'autres sujets sur la table avec l'arrivée du nouveau règlement européen sur la vente et l'après-vente, l’analyse des contrats des réparateurs, ou bien encore la réglementation RGPD (incluant la gestion des fichiers clients).

 

A lire aussi : Les agents à la croisée des chemins ?

 

Créé en 2010, le CEGAA fédère aujourd’hui 8 700 agents de marques en France, Italie et Espagne. L'une des missions de la nouvelle équipe sera également d'étendre le territoire et la représentativité du conseil en intégrant d'autres pays comme l'Allemagne par exemple ou encore d'autres réseaux comme Fiat, Opel et Volkswagen. "L’ambition est également de se faire connaître au sein de l’écosystème automobile. L’enjeu est de peser dans les négociations", appuie Florence Gete.

 

"La tendance s’accélère. Nous avons besoin d’une instance comme le CEGAA pour négocier en tenant compte des problématiques propres à chaque pays", explique encore la présidente. "Nous devons échanger pour trouver des consensus, en concertation avec des réseaux qui se révèlent hétéroclites. Il faut aussi être une force de proposition, et conserver le dialogue pour trouver un équilibre avec les constructeurs, en gardant à l’esprit que nous restons des chefs d’entreprises indépendants."

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle