S'abonner
Distribution

Cobredia structure ses ventes de VO à professionnel

Publié le 7 septembre 2021

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
En se dotant de Cap VO, une structure à part entière, ainsi que de Pros-VO, une plateforme en ligne, le groupe Cobredia fait un pas conséquent en direction des marchands. L'opérateur breton entend améliorer ses volumes, sa marge et sa rotation.
Le groupe Cobredia pourrait atteindre 10 000 ventes par le seul biais de Cap VO.
Le groupe Cobredia pourrait atteindre 10 000 ventes par le seul biais de Cap VO.

Les marchands sont à l'honneur chez Cobredia en cette rentrée. Le 7 septembre 2021, le groupe emmené par François Picard a dévoilé sa nouvelle organisation stratégique en matière de revente de véhicules d'occasion à professionnel. Celle-ci se fonde à la fois sur la création d'une structure à part entière dénommée Cap VO et sur la mise en ligne d'une plateforme web baptisée Pros-VO by Cobredia.

 

Prenons tout d'abord Cap VO. Cette entité a pour rôle de faire le lien entre les concessions et les marchands afin de couvrir les reprises soumises par les clients aux commerciaux. En clair, comme l'explique au Journal de l'Automobile, Christian Leroy, le directeur des activités véhicules d’occasion du groupe Cobredia, Cap VO se substitue à BCAuto Enchères. "Nous voulions améliorer le service de reprise tout en dégageant de meilleures marges", résume-t-il l'initiative.

 

Lire aussi : Cobredia se dote d’un directeur général

 

En qualité de structure de couverture des reprises, Cap VO est animée par quatre spécialistes de la cotation de véhicules, une secrétaire commerciale et un préparateur. Les coteurs reçoivent directement les informations en provenance des concessions, positionnent l'offre et soumettent les véhicules à leur carnet d'adresses de marchands. Une large partie de leur journée consiste à défendre le prix au téléphone de sorte à pouvoir faire une proposition plus élevée aux consommateurs. Ils sont assistés dans leur tâche par un outil interne de recommandation doublé d'un robot qui scanne les sites de petites annonces.

 

En termes de logistique, une fois la transaction validée, les véhicules sont acheminés vers un parc de stockage géré par une entité spécifique sise à Theix-Noyalo (56). Là, les marchands peuvent enlever les produits ou commander une livraison sur tout le territoire. Après un an et demi de pilotage, Cap VO traite environ une centaine de dossiers par jour et parvient mensuellement à trouver une porte de sortie pour 500 véhicules issus de reprise qui ne pourraient être gardés dans le stock des concessions. A terme, le groupe Cobredia entend revendre 8 000 à 10 000 unités par an, notamment en alimentant les flux de rachats cash dans un second temps.

 

Accélérer la rotation en concession

 

Vient ensuite Pros-VO by Cobredia. Cette plateforme digitale constitue une vitrine sur l'intégralité des véhicules d'occasion vendus dans la quasi-cinquantaine de points de vente du groupe présente en Bretagne et en Mayenne. Réservée aux professionnels, elle recense en permanence près de 2 500 véhicules au total qui disposent de tarifs spécifiques à la cible et de fiches détaillées.

 

Derrière ce projet, François Picard et Christian Leroy ont souhaité se doter d'un moyen d'accélérer la rotation du parc. A ce jour, la moyenne s'établit à 79 jours. En doublant les canaux de vente et en ratissant plus large sur le territoire, la plateforme Pros-VO doit ramener le curseur à 60 jours. Rappelons qu'en 2020, année durant laquelle il a officialisé le lancement de la la plateforme CarCenter, le groupe centralisé à Brest a rapporté un volume de vente de 17 618 véhicules d'occasion dont 7 051 unités à marchand.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle