S'abonner
Distribution

Aramis Group rachète l'autrichien Onlinecars

Publié le 28 juin 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
En rachetant l'autrichien Onlinecars, Aramis Group témoigne une nouvelle fois de sa volonté de devenir le leader européen de la vente de VO en ligne aux particuliers. Cette acquisition a été financée auprès de Stellantis.
Peter Marolin, fondateur Onlinecars, et Guillaume Paoli, co-fondateur d'Aramis Group.
Peter Marolin, fondateur Onlinecars, et Guillaume Paoli, co-fondateur d'Aramis Group.

Après la Belgique avec Cardeon, l'Espagne avec Clicars et le Royaume-Uni avec CarSupermarket, Aramis Group vient de mettre un pied sur le marché autrichien en rachetant Onlinecars. Cette plateforme, créée en 2005 par Peter Marolin, revendique la première place de la vente en ligne de VO aux particuliers dans le pays.

 

"Conformément à la stratégie présentée lors de son entrée en Bourse, Aramis Group poursuit son expansion internationale en s’engageant à acquérir Onlinecars, leader de la vente de véhicules reconditionnés en Autriche", ont indiqué Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, co-fondateurs d’Aramis Group.

 

Onlinecars a réalisé un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros en 2021, en vendant plus de 10 000 VO, et une marge d'Ebitda supérieure à 3 %. Cet acteur dispose naturellement d'un site internet, visité par 150 000 personnes par mois, d'un centre de reconditionnement et de trois centres client. La société emploie 80 personnes. L'occasion aussi pour l'acteur français de pouvoir compter sur le dense canal d'approvisionnement d'Onlinecars, notamment en véhicules de marques allemandes.

 

A lire aussi : Marc Lechantre, Stellantis : "L'occasion est plus que jamais un axe de développement"

 

Aramis group indique que cette opération a été "intégralement financée par une augmentation des lignes de crédit dont Aramis Group dispose auprès de Stellantis." Cette activité autrichienne intégrera le bilan comptable du français durant l'exercice 2022-2023, mais le groupe Aramis annonce déjà qu'avec ce nouveau périmètre, il devrait afficher près de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

 

"C’est avec une vision claire de l’avenir que nous allons travailler ensemble, avec Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, pour assurer une intégration rapide, riche et pour le long terme d’Onlinecars au sein d’Aramis Group, afin d’en maximiser le potentiel et contribuer à l’ambition européenne qui est la nôtre", a indiqué Peter Marolin.

 

A lire aussi : Premier semestre en demi-teinte pour Aramis

 

"Avec cette opération, Aramis Group consolide son leadership européen et se rapproche encore un peu plus de son ambition de devenir la plateforme préférée des européens pour acheter une voiture d’occasion en ligne", concluent les dirigeants français.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle