S'abonner
Data Center

En Italie, les ventes de voitures électriques dévissent

Publié le 7 mai 2024

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Tandis que les autres marchés européens majeurs ont bouclé le mois d'avril 2024 sur une croissance à deux chiffres, le marché italien des voitures neuves a été plus timide. Selon les données officielles, les livraisons ont grimpé de 7,5 % à peine par rapport à 2023.
marché italien VN
Avec 136 920 immatriculations, le marché italien a gagné 7,5 % en avril 2024. ©Journal de l'Automobile

L'Italie aurait pu faire mieux. D'après les statistiques publiées par l'Unrae, l'association des constructeurs étrangers, le marché des voitures neuves a progressé de 7,5 % en avril 2024. 136 920 immatriculations ont en effet été comptabilisées.

 

Une hausse de volume honorable, mais un ton en dessous de ce qui a été relevé chez les autres pays européens majeurs. En France (+10,9 %), en Allemagne (+19,8 %) et en Espagne (+23,1 %), par exemple, les deux jours ouvrés supplémentaires d'avril cette année ont permis une croissance à deux chiffres des livraisons.

 

La LLD dévisse

 

Le canal des particuliers a généré 69 700 mises à la route en avril, soit 13,9 % de plus que l'an passé. Les concessionnaires ont aussi nettement ajusté leur parc de véhicules de démonstration à la hausse (+39 %, à 16 249 unités).

 

La location courte durée (+9 %, à 14 893 unités) et le canal des entreprises (+10,1 %, à 7 399 unités) ont apporté satisfaction, mais ce n'est pas le cas de la LLD. Avec un total de 28 679 livraisons, la location longue durée a engendré 15,8 % d'immatriculations en mois comparativement à avril 2023.

 

A lire aussi : Les 10 points marquants du marché automobile en avril 2024

 

En ce qui concerne les moteurs embarqués sur les nouvelles voitures, le marché italien penche en faveur des hybrides non rechargeables. Les 54 438 immatriculations (+23 % sur un an) correspondent à 39,7 % du total d'avril. Cette technologie devance alors celle du thermique essence, dont les ventes pèsent 31,6 % des livraisons, à 43 229 unités (+16,2 %).

 

Les voitures rechargeables et celles fonctionnant au gazole ont été boudées. Les modèles PHEV ont terminé avec 4 482 unités (-26,1 %) et les voitures électriques avec 3 208 unités au compteur (- 19,6 %). Quant aux véhicules diesel, ils ont chuté de 21,8 %, à 19 709 immatriculations. Entre tout cela s'intercalent les volumes des voitures au GPL (11 635 VN, en hausse de 10,3 %).

 

Révision à la hausse des ambitions

 

Les analystes italiens se montrent confiants. Au terme du premier quadrimestre 2024, la tendance est orientée à la hausse. Déjà 586 665 voitures ont été mises en circulation cette année, soit 6,1 % de mieux que l'an passé au même point de passage.

 

Certes, ce score accuse toujours un retard de 17,7 % par rapport à ce que le marché péninsulaire valait en 2019. Cependant, la réalité dépasse les projections. Si bien que les prévisions pour l'année en cours ont été réévaluées de 30 000 voitures neuves. L'Italie pourrait boucler 2024 avec 1 630 000 immatriculations, en gain de 4,1 % par rapport à 2023 et 15 % en dessous de la période prépandémique.

 

Volume VN par canal en avril 2024 (source Unrae)
Canal Volume Evo (%)
Particuliers 69 700 13,9
VD 16 249 39,0
LLD 28 679 -15,8
LCD 14 893 9,0
Sociétés 7 399 10,1
Total 136 920 7,5
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle