S'abonner
Constructeurs

Volvo reste ambitieux pour l'exercice 2023

Publié le 21 juillet 2023

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Malgré un chiffre d'affaires en hausse de 43 % au deuxième trimestre 2023, Volvo affiche un bénéfice net en recul à cause des éléments exceptionnels. Le constructeur suédois reste ambitieux et compte sur une croissance à deux chiffres de ses ventes sur l'ensemble de l'année.
volvo
Volvo a vendu 178 000 véhicules au 2e trimestre 2023, un volume en hausse de 25 %. ©Volvo

Volvo Cars a publié jeudi 20 juillet 2023 des résultats trimestriels en forte baisse du fait d'un gain exceptionnel l'an dernier, mais table sur une croissance à deux chiffres de ses ventes de voitures particulières malgré une inflation et des taux d'intérêt élevés.

 

Au deuxième trimestre, le constructeur automobile contrôlé par le chinois Geely a dégagé un bénéfice net de 3,5 milliards de couronnes (environ 304 millions d'euros), contre 9 milliards de couronnes un an plus tôt.

 

Ce plongeon est dû à un gain exceptionnel lié à l'introduction en Bourse de la filiale de voitures électriques Polestar l'an dernier.

 

A lire aussi : Volvo à l'heure de l'EX30

 

Hors exceptionnel, le résultat d'exploitation a progressé de 39 %, à 6,4 milliards de couronnes, pour un chiffre d'affaires en hausse de 43 %, à 102,2 milliards.

 

Comme le reste du secteur automobile, Volvo Cars émerge de la crise provoquée par les perturbations sur la chaîne d'approvisionnement mais doit aujourd'hui composer avec le coût élevé des matières premières et la remontée des taux d'intérêt susceptible de freiner les achats.

 

Des ventes en hausse de 25 %

 

Ses ventes de véhicules particuliers ont néanmoins progressé de 25 % pour atteindre 178 000 exemplaires et le groupe a confirmé ses attentes d'une croissance à deux chiffres pour l'ensemble de l'année.

 

Le constructeur, qui ambitionne de sortir du moteur à combustion pour passer au tout-électrique d'ici 2030, a vu la part des véhicules rechargeables plus que doubler, à 16 % contre 7 % au deuxième trimestre 2022.

 

A lire aussi : Yves Pasquier-Desvignes, Volvo France : "Notre réseau continue de se concentrer"

 

Ayant atteint des sommets à la fin de l'année dernière, le coût élevé du lithium a pesé sur les marges, explique-t-il, mais une amélioration est attendue grâce à la retombée du prix de cet élément chimique utilisé pour la fabrication des batteries électriques et à une modification de ses tarifs.

 

En mai, le constructeur avait aussi annoncé la suppression de 1 300 emplois en Suède afin de réduire ses coûts. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle