S'abonner
Constructeurs

Volkswagen va lancer une marque dédiée aux Etats-Unis

Publié le 27 mai 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Le groupe allemand, qui souhaite changer de dimension aux Etats-Unis, va relancer la marque Scout, qui est tombée dans son escarcelle au moment du rachat de Navistar, un fabricant américain de poids-lourds. Au programme : gros SUV et pick-up 100 % électriques.
Volkswagen va relancer la marque Scout en 2026 aux Etats-Unis.
Volkswagen va relancer la marque Scout en 2026 aux Etats-Unis.

A l’image de Jetta en Chine, le groupe Volkswagen n’hésite pas à créer une nouvelle marque pour mieux répondre au marché. Alors pour les Etats-Unis, le groupe allemand ne va pas partir de zéro puisqu'il va relancer la marque Scout.

 

En effet, avec le rachat du constructeur de poids-lourds Navistar, l’allemand a récupéré Scout qui avait commercialisé un SUV et un pick-up de 1961 à 1980 (532 674 unités). VW précise que les futurs gros SUV et pick-ups Scout seront dessinés, développés et produits aux Etats-Unis. Et naturellement, cette future gamme sera 100 % électrique. 

 

Les premiers prototypes seront une réalité dès 2023 et la production devrait débuter en 2026. Pour l’heure, le constructeur n’a pas indiqué de lieu de production mais Volkswagen ne dispose que d’une usine VP aux Etats-Unis, à Chattanooga. Il faudra sans doute de nouvelles capacités de production. 

 

A lire aussi : Volkswagen veut se renforcer aux Etats-Unis

 

Ford, partenaire de VW sur de nombreux sujets et notamment les VUL et pick-ups, pourrait être un partenaire pour cette nouvelle entité. Car Arno Antlitz, directeur financier du groupe Volkswagen, a indiqué "que la société créée sera gérée de manière indépendante. Cela correspond au nouveau modèle de direction voulu par le groupe avec de petites unités qui agissent avec agilité et ont accès à nos plateformes technologiques pour tirer le meilleur parti des synergies."

 

Le groupe ajoute que son arrivée sur ces segments de marché va lui permettre d’améliorer sa profitabilité aux Etats-Unis et d’atteindre son objectif de 10 % de part de marché. 

 

"Après le redressement réussi de Volkswagen aux Etats-Unis, nous saisissons maintenant l'opportunité de renforcer davantage notre position sur l'un des marchés où la croissance des véhicules électriques sera la plus forte" explique Herbert Diess, le président du groupe, qui souhaite une plus forte implantation du groupe dans ce pays. 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle