S'abonner
Constructeurs

Volkswagen investit 73 milliards d'euros dans l'électromobilité

Publié le 30 novembre 2021

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
A l'occasion de l'inauguration du 83e point de recharge du consortium Ionity, dans lequel le groupe Volkswagen est partie prenante, le constructeur allemand a présenté sa stratégie à moyen terme concernant son basculement dans l’électromobilité.
Le groupe Volkswagen va investir 27 milliards d'euros dans les logiciels ces 5 prochaines années.
Le groupe Volkswagen va investir 27 milliards d'euros dans les logiciels ces 5 prochaines années.

73 milliards d'euros. C'est la somme que le groupe Volkswagen prévoit d'investir dans les cinq ans à venir dans l’électromobilité afin de commercialiser en 2030, 70 % de voitures électriques. Dans le détail, le groupe compte investir 27 milliards d’euros dans les capacités logicielles, 35 milliards d’euros dans les véhicules électriques et 11 milliards d’euros dans les versions hybrides des modèles existants.

 

"Le groupe s’appuie sur quatre piliers", annonce Xavier Chardon, président du directoire de Volkswagen Group France à l’occasion de l’inauguration de la 83e station de recharge Ionity, dont Volkswagen, Audi et Porsche sont partenaires, à l’aire de Rosny-sur-Seine Nord (78), sur l’A13.

 

Le premier porte sur les plateformes des véhicules électriques. Le groupe souhaite simplifier l’offre avec l’arrivée, en 2025, d’une nouvelle plateforme SSP. Audi et Porsche seront les premières marques du groupe à l'inaugurer, suivies par Volkswagen en 2026.

 

Le logiciel, le cœur de la voiture électrique

 

Le deuxième s’appuie sur le développement des logiciels. "C’est aujourd’hui le cœur de la voiture électrique, présente Xavier Chardon. En créant la société Cariad, le groupe allemand à l’ambition de devenir, à moyen terme, le deuxième pôle de compétence mondial dans le domaine du software. "Nous ambitionnons que 60 % des logiciels seront développés en interne", précise le président.

 

Le troisième veut positionner le groupe comme un acteur majeur dans la production, la recharge et le recyclage des batteries. D’ici 2025, le groupe compte développer 18 000 superchargeurs en Europe, ce qui correspondrait à un tiers du maillage européen de superchargeurs.  "Le réseau accompagne cette stratégie, présente Luc Chausson, directeur des projets stratégiques au sein de Volkswagen Group France. Aujourd’hui, 600 bornes AC ou DC et 7 superchargeurs de 150 kW sont déployés dans les concessions. "A terme, nous avons pour ambition d’en installer une centaine", complète-t-il.

 

Réparateur de batteries

 

En parallèle, le groupe développe des centres de réparation de batteries. "Nous en avons nommés dix cette année, nous comptons atteindre 30 réparateurs à la fin de l’année prochaine", indique Luc Chausson. En outre, la marque a demandé à son réseau une étude sur l’empreinte carbone de chaque site dans le but de mettre en place des actions visant à la réduire. "Cela peut passer, par exemple, par l'implantation d'éoliennes ou de panneaux solaires", poursuit Luc Chausson qui prend comme exemple l’installation d’ombrières photovoltaïques à Villers-Cotterêts (02).

 

Enfin, quatrième pilier, le groupe Volkswagen ambitionne d’être un acteur qui compte dans la mobilité et la logistique. "Nous avons beaucoup à apporter dans la livraison du dernier kilomètre", complète Xavier Chardon qui rappelle que rien qu’en France, "4 milliards de colis ont été livrés l’année dernière."

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle