S'abonner
Constructeurs

Toyota s'apprête à vendre des piles à combustible clé en main

Publié le 1 mars 2021

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
Pour promouvoir l'hydrogène, Toyota compte commercialiser des modules de piles à combustible prêts à l'emploi à destination d'autres constructeurs de véhicules.
Toyota va commercialiser les modules de la pile à combustible de la Mirai à des entreprises tierces pour promouvoir l'hydrogène.

 

Sera-t-il bientôt possible d'acheter une pile à combustible en kit ? Toyota répond par l'affirmative. Le constructeur japonais vient de mettre au point un module compact intégrant les différents éléments d’une pile à combustible (PAC) et prévoit de commercialiser ce produit à partir du printemps 2021. Le but de cette démarche ? Faciliter l’accès à cette technologie aux entreprises qui travaillent dessus pour toutes sortes d'applications comme les poids lourds, bus, trains et navires à hydrogène ou les groupes électrogènes stationnaires.

 

Le constructeur japonais a donc mis au point un conditionnement qui rassemble en un seul module compact les éléments du système PAC de la Mirai deuxième génération ainsi que les composants gérant l'alimentation en air, en hydrogène, le refroidissement et le contrôle de puissance. Ce nouveau module se décline en quatre modèles, soit deux types – l’un vertical (Type I) et l’autre horizontal (Type II) – et deux puissances au choix : 60 kW ou 80 kW.

 

Ce module bénéficie d'une plage de tension de 400 à 750 V. Grâce à son rehausseur de tension intégré, il se branche directement sur un moteur électrique, un onduleur et/ou une batterie déjà existants. En fonction de l'application, les quatre modules peuvent ainsi être combinés pour s'adapter à la puissance requise et à la place disponible.

 

Question sécurité, le module reprend les solutions mises au point pour les véhicules à hydrogène et hybrides. Celles-ci visent essentiellement à garantir l’absence de fuite d’hydrogène et dans ce cas, la détecter et l’arrêter. Il a été conçu également pour opérer dans des environnements très variés, notamment par des températures basses ou élevées, en haute altitude où le taux d'oxygène est moindre, ainsi qu’en présence de vibrations.

 

Enfin, Toyota avance son coût réduit. En s’affranchissant de l'humidificateur en faisant circuler l'eau issue de la réaction chimique électrogène à l'intérieur de la pile, le nouveau module affiche, selon Toyota "une densité de puissance record par unité de volume. Il ne nécessite qu’un entretien simple et peu fréquent, ce qui contribue à réduire le coût total, de l'achat à l'élimination en passant par l'utilisation".

 

Avec un tel système, Toyota espère promouvoir l’hydrogène dans le but de créer un éco-système adapté. En gros, plus de véhicules, quels qu’ils soient, rouleront à l’hydrogène, plus la technologie sera abordable.

 

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle