S'abonner
Constructeurs

Stellantis renforce son engagement en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes

Publié le 13 juin 2022

Par Romain Baly
2 min de lecture
Impliqué depuis deux décennies sur cette question, le groupe Stellantis a signé un nouvel accord s'inscrivant dans la lutte contre les stéréotypes et le sexisme tout en contribuant à une plus grande mixité dans les équipes.
En 2021, 29 % des recrutements en CDI réalisés par Stellantis concernaient des femmes, soit sept points de plus qu'en 2020. ©Stellantis
En 2021, 29 % des recrutements en CDI réalisés par Stellantis concernaient des femmes, soit sept points de plus qu'en 2020. ©Stellantis

Le 1er juin 2022, la direction de Stellantis France et les syndicats FO, CFE-CGC, CGT, CFTC et CFDT ont signé à l’unanimité un nouvel accord relatif au développement de l'emploi auprès des femmes et à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Une nouveauté qui n'en est pas une pour le constructeur automobile qui a été pionnier dans ce domaine en signant un premier accord de ce type, il y a déjà dix-neuf ans.

 

"Je suis fier de cette nouvelle étape franchie en France, où nous nous sommes engagés, avec les partenaires sociaux, dès 2003, dans une politique pionnière et volontariste en matière d’égalité professionnelle, reposant sur des actions concrètes et dont les résultats sont régulièrement partagés avec l’ensemble des parties prenantes. Je suis convaincu que favoriser la mixité et la diversité au sein de l’entreprise est, plus que jamais, dans notre société en pleine mutation, un levier pour la performance, la motivation et le bien-être au travail", explique Xavier Chéreau, directeur des RH et de la transformation.

 

35 % de femmes aux postes clés espérées pour 2030

 

Grâce à cet engagement de longue date, Stellantis a obtenu en 2021 un résultat de 94 sur 100 à l'index mesurant l'égalité salariale, soit cinq points de plus qu'un an plus tôt. Dans le cadre de ce nouvel accord, le groupe ambitionne au niveau mondial d'améliorer la représentation des femmes aux postes de top management, avec l'objectif d’être au-delà des 35 % d’ici 2030 contre 24 % en 2021.

 

En France, plusieurs démarches amorcées ces dernières années vont être renforcées. Parmi les exemples présentés figurent l'élaboration d'un guide des offres d'emplois favorisant la diversité et l'inclusion, la formation des managers pour lutter contre les discriminations de genre lors des recrutements et/ou mobilités internes, la promotion des métiers de l'automobile auprès des femmes au travers de témoignages de salarié(e)s via les réseaux sociaux, ou encore l'organisation de visites d'usine, dès la classe de 3e, afin de sensibiliser les collégiennes aux métiers de l’automobile.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle