S'abonner
Constructeurs

Lyon fête l’automobile

Publié le 8 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Du 7 au 11 avril 2022, se tient à Lyon le premier salon automobile français depuis la pandémie. Un rendez-vous où toutes les marques exposent avec le renfort des distributeurs locaux et de leurs forces de vente.
Le salon de Lyon se tient du 7 au 11 avril 2022.
Le salon de Lyon se tient du 7 au 11 avril 2022.

Quasiment toutes les marques du marché sont présentes. Le salon de Lyon a ouvert ses portes au public le jeudi 7 avril 2022, après une soirée d’inauguration, le mercredi soir, qualifiée par tous les participants de "très bonne soirée". Des allées "noires de monde", de bon augure pour la suite de l’évènement qui avait accueilli 61 000 visiteurs en 2019, lors de sa dernière édition. 

 

Salon atypique, avec des stands identiques pour toutes les marques, il est aussi centré sur la ventes de voitures et la présence des distributeurs locaux pour animer le commerce. En 2019, plus de 1 800 clients avaient signé un bon de commandes. Un volume que tous espèrent atteindre cette année, même si le marché de l’automobile n’est pas au mieux de sa forme. 

 

Durant cette édition qui se tiendra jusqu'au 11 avril, les visiteurs pourront découvrir de nombreuses nouveautés comme le Maserati Grecale, la Honda Civic hybride, le Kia Niro, le VW ID.5, le Skoda Enyaq Coupé ou encore le Ford Touneo Connect. Mais aussi acheter des modèles récents comme le Kia Sportage ou encore la nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric qui sera dans le réseau durant le mois d’avril. Autant de produits à vendre et les éventuels clients seront renseignés et conseillés par les forces de ventes des distributeurs lyonnais. Ainsi la liste des groupes présents compte BYmyCar, Vulcain, Chopard, Jean Lain Mobilités, Sivam by Autopshère, 6e Avenue, Altitude 69 ou encore Thivolle, Suma ou Central Autos.

 

RRG et Stellantis & You présents

 

Des constructeurs sont également impliqués directement comme par exemple Renault où RRG Lyon partage le stand avec le groupe Thivolle. Un stand sur lesquels le concept R5 électrique tient la vedette avec la nouvelle Mégane E-Tech Electric qui attire vraiment le public, a constaté Jean-Claude Coulmy, directeur régional de Renault. "Il s’agit de la vraie première sortie du modèle en France sur un salon" argumente le directeur. De quoi surfer, selon lui, sur la très forte tendance vers l’électrique constatée en mars dernier. 

 

Chez Stellantis, la filiale locale de Stellatnis & You (ex-PSA Retail) gère les stands des nombreuses marques du groupe. Pour Romain Giacomoni, chef des ventes VN Peugeot chez Stellantis & You Vénissieux (69), "le retour de ce salon est une bonne chose." Dix modèles de la marque au lion sont exposés sur le stand de 600 m2 et 8 à 10 vendeurs sont là pour accueillir les clients. Le chef des ventes espère faire plus de bon de commandes que lors de la dernière édition, c’est-à-dire passer à une centaine contre 87 en 2019. Les modèles électrifiés seront naturellement sous les feux de la rampe. 

 

Une large place pour l’électrique

 

Chez Kia, représenté par le groupe Vulcain, le nouveau Kia Niro fait sa première française et attirait beaucoup de monde dès le premier jour, jeudi. Le constructeur sud-coréen mise également sur ses produits électrifiés, portés par une performance remarquable en mars avec 2 500 ventes pour les modèles 100 % électriques, dont 1 400 pour la seule EV6 fraîchement élue Voiture de l’Année 2022. 

 

Sur le stand BMW, l’électrique a également pris le pouvoir. Le groupe a même fait le choix de proposer trois stands, l’un pour BMW i, l'un pour les modèles thermiques et l'un pour Mini, nous a expliqué Patrick Schein, le directeur régional. Associé aux distributeurs 6e Avenue et Altitude 69, l’objectif de BMW est de faire mieux que les 87 ventes de l’édition 2019.

 

Même volonté sur le stand Toyota, où 10 vendeurs des 5 sites lyonnais de Sivam by Autosphère (Emil Frey France) vise une vingtaine de commandes par jour, soit une centaine d'ici la fermeture des portes du salon. Le premier groupe de distribution français est aussi présent sur les stands Lexus et Jaguar Land Rover (Automotion by Autosphère).

 

Une large place aux VO

 

En plus des VN, pour cette édition 2022, Anne-Marie Baezner, la directrice du salon, a voulu ancrer encore plus ce coté business avec un volet VO. "Pour répondre à une demande actuelle très forte et conformément à l’orientation business du salon, nous accueillons pour la première fois des véhicules d’occasion disponibles à la vente" confirme-t-elle. 

 

La formule de ce salon de Lyon semble gagnante pour tous les acteurs avec des frais réduits et un retour sur investissement rapidement quantifiable. Nous attendons les chiffres de ventes VN et VO à l’issue de l’évènement pour voir si cette fête de l’automobile a une nouvelle fois confirmé que les Français aime encore les voitures. 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle